AJCAD : le projet «Jeunes citoyens actifs» lancé

50

L'Association des jeunes pour la citoyenneté active et la démocratie (Ajcad) a célébré, le vendredi 26 août 2016 au Grand hôtel de Bamako, la Journée internationale de la jeunesse, couplée avec le lancement de son projet : ''Jeunes citoyens actifs'', sous le parrainage d'Oxfam. Cet événement s'est déroulé en présence du ministre de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, Amadou Koïta ; du représentant d'Oxfam, Mme Togo Sitan Cissé ; de la présidente de l'Ajcad, Mlle Adam Dicko ainsi qu'une cinquantaine des jeunes.
Cette Journée internationale de la jeunesse avait comme thème : «La route vers 2030 : Éliminer la pauvreté et parvenir à des modes de consommation et de production durables».

Dans son allocution, la présidente de l'Association des jeunes pour la citoyenneté active et la démocratie (Ajcad) a dit qu'en célébrant cette Journée, son Association veut attirer l'attention des décideurs, des parents et du grand public sur les problématiques liées à la jeunesse, et mettre en avant le potentiel des jeunes en tant qu'acteurs clés du changement et du progrès dans nos sociétés. Selon elle, l'engagement et la participation des jeunes sont primordiaux pour atteindre les Objectifs du développement durable (ODD). Elle dira aussi que le thème est interpellateur, car il rappelle le rôle important que doivent jouer les jeunes dans l'atteinte des ODD.

Mais, ajoutera-t-elle, l'environnement socio-économique et politique dans lequel vivent les jeunes au Mali peut avoir un impact négatif sur leur participation dans l'atteinte des ODD. «Il est urgent d'entreprendre des actions concrètes en faveur des jeunes, notamment en ce qui concerne la citoyenneté, la santé, l'éducation et la formation ainsi que la création d'emplois», a-t-elle laissé entendre.

Concernant le projet ''Jeunes citoyens actifs'', la présidente Dicko a précisé qu'il a été mis en œuvre par son Association, en partenariat avec Oxfam. À l'en croire, il vise à doter les jeunes maliens de connaissances et de compétences nécessaires pour une participation publique et politique efficace et efficience afin de combattre les principales contraintes sociales, culturelles et politiques qui empêchent les jeunes de contribuer activement au développement de leur société. Et de révéler que la seconde phase de ce projet mettra un accent particulier sur le travail et l'emploi décent des jeunes. Parce que, avance-t-elle, le chômage est une préoccupation mondiale affectant plus de 80 millions de jeunes gens à travers le monde. «Au Mali, le Fonds des Nations-Unies pour la population estime que le chômage ouvert absorbe plus de la moitié de la population économiquement active chez les jeunes, une situation qui s'empire quotidiennement», a-t-elle rappelé. Avant d’ajouter qu'aujourd'hui, les jeunes sont animés d'énergie, d'ambitions et croient en leurs capacités. Ils constituent, estime-t-elle, de puissants agents de changements positifs.

Le ministre de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, Amadou Koïta et la représentante d'Oxfam ont salué, à sa juste valeur, la célébration de la Journée ainsi que le lancement du Projet. Lequel, selon eux, permettra de donner l'espoir et l'aubaine aux jeunes pour avoir un meilleur avenir. Et d’assurer à l'Ajcad l'accompagnement sans faille de leurs départements respectifs.

Seydou Karamoko KONÉ
Source: Le Flambeau

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here