Commune V du district de Bamako : Des milliers de militants quittent le CNID et créent « KO BÈ NA WATI »

28

Considéré comme le fief du parti du Congrès National d’Initiative Démocratique (CNID FYT), la commune V ne représente plus grand-chose pour la formation de l’actuel ministre de l’économie numérique et de l’information, Me Mountaga Tall. En effet, des ténors du parti dans cette commune, suivis par plus de 2000 militants, ont décidé de quitter le navire CNID. Cela a donné lieu à une cérémonie, organisée le samedi 27 août 2016 au Centre Togola de Sabalibougou. Elle était présidée  par Karim Togola, président de la section V du CNID FYT, en présence de Moussa Z Doumbia, secrétaire général de ladite section, tous élus de la commune.

Dans son allocution, le président du la section V, Karim Togola a remercié les militants et militantes d’avoir passé 25 ans à militer au sein du parti. Égrenant les griefs, l’orateur dira que lors de l’élection législative partielle de 2015 en commune V du District de Bamako, le Comité Directeur recommanda à la section de présenter un candidat.

La section présente un candidat à cette élection suite à une conférence de section. Cependant, une autre candidature parallèle, au nom du parti fut enregistrée au gouvernorat du District. Cette candidature parallèle a curieusement été  soutenue par le Comité Directeur, à travers une lettre adressée au Président de la cour constitutionnelle. On connait la suite : les deux candidatures furent rejetées.

Toujours, selon Karim Togola, aux élections municipales et régionales reportées de 2015, conformément aux recommandations du Comité Directeur, la section avait présenté encore une liste de candidatures après une conférence de section. Le Comité Directeur a encore attaqué cette liste au tribunal de grande instance de la commune V par une lettre signée d’Ibrahim Vieux N’ Diaye, 8ème Vice-Président du parti au profit d’une autre liste parallèle.

« Dieu merci, notre section a gagné ce procès au tribunal de grande instance de la commune V et à la cour d’appel de Bamako » a ajouté Togola. Rappelant les idéaux du parti qui sont la démocratie, la justice, la liberté d’association et la restauration de l’état de droit, le président de la section estime qu’ils ont été violés par le comité directeur.

« Au regard de tout ce qui précède, je vous présente la démission de la section et je déclare solennellement la création d’un mouvement politique baptisé « KO BÈ NA WATI », au sein duquel nous prendrons notre destin politique en main, car le déclin du CNID FYT n’est pas notre destin », a martelé Karim Togola.

Que reste-t-il du CNID ? Les prochaines élections communales répondront sans doute à cette question.

Abdoulaye KENE


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here