CHU du Point G : le plein d’obus d’oxygène médical

88

Au 31 août 2016, le Centre hospitalier et universitaire (CHU) du Point G avait en stock 75 obus doxygène médical pour assurer le service dans les blocs opératoires.

Ce mercredi, le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr. Togo Marie-Madeleine Togo, juste après le conseil des ministres, s’est rendue au CHU du Point G pour s’enquérir du fonctionnement de cet établissement hospitalier stratégique.

Après une visite à des malades en compagnie du directeur rentrant de l’hôpital, Mme le MSHP a constaté 40 obus d’oxygène médical livrés le mercredi 31 août 2016 dans la matinée. Trente-cinq autres obus avaient été livrés à l’hôpital la semaine dernière.

“Il y a eu certes des perturbations dans l’exécution des programmes opératoires sans pour autant entraîner la fermeture des blocs opératoires. Mais aucun cas de décès dû au manque d’oxygène n’a été signalé. En définitive, cette situation est liée à une accumulation d’impayés de factures de 2011 à nos jours”, a déclaré Dr. Togo, annonçant des mesures pour y remédier en collaboration avec la nouvelle direction de l’hôpital.

La construction et l’équipement en générateurs d’oxygène, commencé en mai 2016 et dont la réception est prévue ce mois de septembre 2016, vont contribuer à endiguer cette situation au Point G.

L’évaluation des besoins de l’hôpital du Point G en oxygène médical de trois mois a été diligentée par Dr. Togo pour la satisfaction de la clientèle. Ce délai permettra au département de faire le point des impayés en vue de leur apurement, a indiqué le MSHP.

Ousmane Daou


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here