Rencontre Opposition /Cma : Ce qu’ils se sont dit

49

Le jeudi 1 septembre dernier, une délégation de la CMA, conduite par Alghabass Ag Intalla, a été reçue au grand hôtel de Bamako (à 17 heures) par les partis de l’opposition dont la délégation était dirigée par l’honorable Soumaila Cissé. A en croire nos sources, les discussions ont concerné la « compréhension commune » de l’Accord de paix que la plupart des partis de l’opposition ont rejeté ; la situation sécuritaire au Mali et surtout les moyens et les modalités de sortir de la situation actuelle. A l’issue des échanges, la CMA et l’opposition ont fait trois constats majeurs : « la faiblesse de la couverture étatique (voire l’absence de la présence de l’Etat au-delà de la région de Ségou) ; le manque de capacité, de vision de la gouvernance du Mali ; et le manque d’interlocuteur pour l’opposition comme pour la CMA », indique nos sources.
Alors que faire pour sortir de cette situation ? La question était posée au cours de la rencontre.
Alors, l’opposition demande à la CMA de dépasser le cadre de l’accord pour envisager l’organisation des concertations nationales. Aussi, l’opposition entend élargir ses consultations à d’autres acteurs de la crise du nord, notamment la Plateforme, et aux membres de la société civile.
Pour sa part, la CMA demande à l’opposition d’aider à crédibiliser davantage l’Accord.
CH S

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here