Autorité de Développement Intégré de la Région du Liptako-Gourma : Les acteurs autour de la table pour promouvoir la sécurité alimentaire

48

Placée sous la présidence du ministre des Mines, Pr. Tiémoko Sangaré, la 7ème réunion du Comité Technique de Coordination de la Lutte Anti Acridienne (CTCLAA), s’est tenue hier lundi 5 septembre dans la salle de conférences de la Direction des Finances et du Matériel (DFM) du Ministère de l’Agriculture.  Avec en ligne de mire, le renforcement de la sécurité alimentaire dans la région du Liptako-Gourma composée du Mali, du Burkina Faso et du Niger.

 Créé par décision N°05/013/PCM/ALG, en date du 30 décembre 2005, le Comité Technique de Coordination de la Lutte Antiacridienne (CTCLAA) dans les Etats membres de l’ALG a pour objectif de trouver une solution aux fléaux naturels qui ont des effets néfastes sur la production agricole et le pâturage constituant une menace sérieuse pour les moyens d’existence des populations. Placé sous la présidence du Directeur Général de l’ALG qui assure l’animation, la coordination et le suivi des activités en relation avec les Représentants des Ministères concernés des Etats membres et les Correspondants nationaux de l’ALG, le Comité  se réunit deux (02) fois par an. C’est dans cette dynamique que la 7ème réunion du Comité Technique de Coordination de la Lutte Anti Acridienne (CTCLAA) s’est tenue hier jeudi 5 septembre à la DFM du Ministère de l’Agriculture.

 

« Depuis sa création, le Comité a pu tenir ses rencontres statutaires lorsque les ressources financières de l’ALG et des parties prenantes le permettaient. La dernière réunion s’est tenue du 2 au 4 juillet 2015 à Ouagadougou » a rappelé le directeur de l’Autorité du Liptako-Gourma (ALG) Saïdou Oua. Qui a ajouté que la 7ème réunion du CTCLAA s’inscrit en droite ligne de la volonté manifeste de l’ALG de jouer pleinement son rôle en faveur de la promotion de la sécurité alimentaire dans la région du Liptako-Gourma. Selon lui, cette rencontre se tient dans un contexte où les préoccupations de lutte phytosanitaire issues des rencontres précédentes sont diversifiées.

« Le projet de renforcement des moyens de protection de végétaux a pris fin au Niger et au Burkina depuis la fin de l’année 2014. Le Mali poursuit le mise en œuvre de son volet du projet », a révélé le DG de l’ALG Saïdou Oua. Selon lui, la campagne agricole 2016/2017 suscite d’ores et déjà beaucoup d’espoir. Mais malgré tout, s’inquiète-t-il,  les infestations de divers ennemis des cultures ont fait leur apparition dans la sous-région. Au nombre desquels, l’apparition des sauterelles dans la région de Tillabéri au Niger qui a nécessité l’intervention des services de la protection des Végétaux au moyen d’avions agricoles.

Pour le DG de l’ALG, Saïdou Oua, la mutualisation des moyens d’intervention d’échanges d’informations et de collaboration transfrontalière des équipes de prospection et d’intervention entre pays membres de l’ALG est un défi à relever.

 

A sa suite, le ministre des Mines, Pr. Tiémoko Sangaré ajoutera que l’Autorité du Liptako-Gourma est un cas spécifique en Afrique. Pour preuve, dit-il, sa zone d’actions ne recouvre que les portions boisées des territoires des Etats membres. Une spécificité qui selon lui, tient principalement à l’homogénéité des caractéristiques socio-économiques et aux liens historiques que partagent les populations de la zone. Pour le ministre Tiémoko Sangaré, il est important de prendre des mesures pour lutter contre les ennemis des récoltes afin de permettre aux gouvernements des pays membres du Liptako-Gourma d’atteindre leurs objectifs en termes de production agricole. Il a rappelé que le gouvernement du Mali accorde une grande importance à l’autosuffisance et à la sécurité alimentaire. Pour preuve dit-il, le président de la République Ibrahim Boubacar Keïta a décidé d’allouer 15% du budget national au secteur agro-pastoral.

Dans la même dynamique, dit-il, le gouvernement du Mali a subventionné les intrants agricoles.

 

Lassina NIANGALY

 


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here