Chu-IOTA : Vive tension entre les administrateurs

49

C’est dans cette atmosphère très tendue entre le PCA (Président du Conseil d’administration Antoine et le doyen Touré) qu’a débuté les travaux de la 20e session du conseil ordinaire du conseil d’administration du CHU-IOTA. C’était le 30 août 2016 dans les locaux de l’Institut.

«Je suis là depuis 8h30mn. Dorénavant que tout le monde vienne à l’heure. Soyons des Soudanais», avait attaqué le Doyen Sékou Touré.

«Doyen, tu nous perturbes. Nous sommes des Maliens et tu va te soumettre à l’obligation des autres», a réagit M. Antoine Nientao, le PCA. Un échange verbal qui en dit long sur la tension qui a régné pendant les travaux de la 20e session du conseil ordinaire du conseil d’administration du CHU-IOTA. C’était le 30 août 2016 dans les locaux de l’Institut.

Tout a commencé au cours de l’adoption du projet d’ordre du jour. Ainsi, le doyen Sékou Touré, qui était là depuis 8h, suggérait qu’on ramène la pause juste après le mot d’ouverture du Directeur Général du CHU-IOTA, Médecin Colonel-Major Mamadou Sory Dembélé.

«Non, cet agenda est bon», répondirent des administrateurs, notamment le Président du Conseil d’Administration (PCA), Dr Antoine Nientao. Or selon le doyen Touré, les administrateurs étaient convoqués à 8h30mn, mais certains sont venus 09h passées. Décidemment, au Mali, l’heure n’est jamais l’heure !

L’ordre du jour portait essentiellement sur l’adoption du procès-verbal de la 19e session, du rapport d’activités médico-technique à mi-parcours, du rapport d’exécution du budget au 30 juin 2016 et du règlement intérieur de l’Institut.

Le budget 2016 du CHU-IOTA a été arrêté à la somme de 2 844 923 000F CFA. La réalisation à mi-parcours des fonds a été 1 657 693 442F CFA, soit un taux de réalisation de 58,27 % du budget. Et à la même période, les crédits ouverts ont été à hauteur de 1 333 852 174F CFA, soit un taux d’exécution de 80,46 %. A ces réalisations, s’ajoute le financement des campagnes de formation par la BID(le développement) Banque islamique pour  pour un montant de 8 687 311F CFA.

«Le CHU-IOTA a des ambitions pour atteindre les critères de 3e référence. Et pour ce faire, l’objectif sera l’amélioration des conditions des soins», a révélé le Directeur général de l’Institut, Médecin Colonel-Major Mamadou Sory Dembélé. Pour lui, cette amélioration doit se faire par la formation du personnel médical.

Ainsi, souligne-t-il, «le CHU-IOTA a signé des conventions de partenariat avec l’hôpital Ophtalmologique de Saint André et la Fondation Thiam».

Du 1er janvier au 30 juin 2016, le CHU-IOTA a réalisé 41 438 consultations ophtalmologiques, avec 3 140 interventions chirurgicales, 46 cas de prise en charge pour les collements de rétine et 24 cas de prise en charge de glaucome.

Adama Dao


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here