Elaboration et exécution du budget de la Mairie du District de Bamako : Le Groupe Suivi Budgétaire outille les acteurs

30

Dans le cadre de ses  séances d’information et d’échanges sur le processus de préparation et d’exécution des budgets des conseils régionaux et du District de Bamako, le Groupe suivi budgétaire (GSB), a organisé le 5 août 2016, à la Mairie du District de Bamako, une séance d’information et de sensibilisation des acteurs sur les processus d’élaboration et  d’exécution du budget de la Mairie du District de Bamako. Accompagné par l’Usaid (initiateur du projet) avec la collaboration du gouvernement du Mali et mis en œuvre par Tetratech Ard, SNGP (Sub-national governance program), la rencontre était présidé par le représentant du Gouverneur du District de Bamako, Fatoma Coulibaly qui avait à ses côtés le secrétaire général de la Mairie du District de Bamako, Mamadou Salah Koné, et le représentant du Gsb, Hamidou Traoré.

Le Gsb à travers cette activité, indique Hamidou Traoré, entend renforcer davantage les capacités des acteurs (élus; responsables et agents des services techniques de l’Etat et des collectivités, les acteurs de la société civile, le citoyen) dans la compréhension et l’analyse des budgets de l’Etat et des collectivités territoriales. L’objectif de changement préconisé par le Gsb, ajoute Hamidou Traoré, est d’amener, les élus ; les responsables et agents, etc., à s’approprier du processus de préparation et d’exécution du budget en vue de leurs participation audit processus et de la bonne gestion des ressources publiques. Le secrétaire général de la Mairie du District de Bamako, Mamadou Salah Koné, s’est réjouit, au nom du conseil du district, de la tenue de cet atelier qui vise à renforcer les systèmes de gestion des finances publiques au Mali en apportant une assistance technique aux différents acteurs. «Le renforcement des capacités des acteurs pour l’élaboration et l’exécution du budget est une des préoccupation du gouvernement. D’où le soutien sans faille du gouvernorat à cette initiative», souligne Fatoma Coulibaly. Rappelons que e Sngp est composé de trois composantes et tient compte d’une approche intégrée du genre. Il s’agit de renforcement national et régional de la gestion des fiances publiques au Mali; l’amélioration de la collaboration et la communication entre le gouvernement national et régional et la société civile; le renforcement du CGSP (contrôle général des services publiques) pour faciliter la conduite du CGSP des audits de performance et de conformité qui répondent aux normes internationales et renforcer les capacités du Cgsp dans la surveillance des dépenses et des prestations de services aux niveaux national et régional ainsi que la mise à disposition de la société civile d’information nécessaire sur l’audit et les résultats des travaux pour une meilleure sensibilisation des populations.

Hadama B. Fofana


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here