Sécurité sanitaire des aliments : L’ANSSA prend un nouvel élan

56

La consommation d’aliments malsains est un phénomène bien réel dans notre pays. S’il est difficile de donner des statistiques pour étayer cette affirmation, les saisies régulières de denrées alimentaires avariées donnent une idée de l’ampleur du phénomène. L’Agence nationale de la sécurité sanitaire des aliments a été créée pour circonscrire les risques pour les consommateurs en mettant en œuvre des orientations nationales en matière de sécurité sanitaire des aliments.
L’établissement a tenu jeudi, dans ses locaux, la 19è session de son conseil d’administration. Elle était présidée par Sékou Oumar Dembélé, conseiller technique au ministère de la Santé et de l’Hygiène publique. Il avait à son côté Mme Diakité Dr Oumou Soumano Maïga, la directrice générale de l’Agence.
Les administrateurs ont planché sur l’adoption du procès verbal de la 18è session ordinaire du conseil d’administration, et ont fait le point d’exécution des recommandations et décisions assorties de la session précédente. Au menu, il y avait également l’examen et l’adoption du rapport d’activités et l’état d’exécution financière du budget de l’agence au 30 juin 2016.
Ce conseil d’administration a donné l’occasion à Mme Diakité Oumou Soumano Maïga, d’annoncer que l’ANSSA envisage un contrôle gigantesque sur la filière viande qui va commencer de l’abattoir jusqu’à la conservation frigorifique. Un autre contrôle d’envergure concernera les cubes alimentaires.
De son côté, Sékou Oumar Dembélé, a souligné que l’Agence renoue avec les sessions du conseil d’administration à mi-parcours qui avaient été interrompue en 2012 avec la crise.
Il a révélé que le plan opérationnel 2016, validé de l’ANSSA porte sur le renforcement des acquis de 2015 en matière d’études, de recherches et de participation aux activités des organismes internationaux de normalisation des produits alimentaires. « Au cours du premier semestre 2016, l’Agence a entretenu un partenariat fructueux avec les institutions internationales œuvrant dans le domaine de la sécurité sanitaire des aliments. Deux programmes de coopération technique sont en cours de réalisation : la formation à l’utilisation du cadre de l’analyse des risques pour une meilleure gestion de la sécurité sanitaire des aliments et une participation plus efficace aux travaux du Codex alimentarius et l’étude sur l’exposition aux contaminants chimiques par voie alimentaire au Mali, au Benin, au Cameroun et au Nigéria.
L’ANSSA, a bénéficié d’une dotation en équipement logistique et kits de contrôle et d’inspection, dans le cadre de la Convention d’appui aux autorités nationales de la sécurité sanitaire des aliments signée avec l’UEMOA. La réception officielle de ce matériel a été faite le 16 mars 2016.
Par ailleurs, l’Agence a bénéficié avec la coopération luxembourgeoise, d’un appui financier pour la réalisation de ses missions notamment dans le domaine des études et recherches, d’accompagnement des unités agroalimentaires des filières sésame, fonio et de la communication sur les risques.
Sékou Oumar Dembélé a rappelé que depuis 2014, notre pays assure la vice-présidence du Programme mixte FAO/OMS pour l’élaboration des normes alimentaires, des directives, des recommandations et codes d’usages de la sécurité sanitaire et nutritionnelle des aliments. Un programme communément appelé Commission du Codex alimentarius.
Pour le technicien, l’un des défis de l’ANSSA, est d’assurer une meilleure participation de notre pays aux activités de normalisation internationale pour la protection de la santé des consommateurs et pour la promotion des produits nationaux au commerce international. Cela exige des acteurs concernés une plus grande maîtrise des risques sanitaires et nutritionnels, dans le cadre de l’application des dispositions des accords de l’OMC sur les mesures sanitaires, phytosanitaires et le renforcement du contrôle alimentaire.
Le conseiller technique a donc appelé la direction générale de l’ANSSA et le personnel à redoubler d’efforts dans une synergie d’actions avec tous les acteurs nationaux de la sécurité sanitaire des aliments.
A. TOURE

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here