Ligue du District de Bamako : 2016, Une année faste pour l’AS black stars

91

Cette année, l’équipe de Badalabougou a écrit une belle page de son histoire en remportant la première édition du championnat national des cadets et le championnat de D2 du District. On n’attendait pas les Bleus à pareille fête, surtout face aux cadors de la ligue de Bamako

Le championnat de D2 du District a connu son verdict vendredi avec le sacre de l’AS Black stars de Badalabougou. Lors de la 15è et dernière journée, les joueurs de Badalabougou se sont promenés 4-0 devant l’AS Nadia, alors que Yeleen Olympique a chuté 1-0 devant la J. A. Avant cette ultime journée, l’AS Black star avait un point de retard sur le leader, Yeleen Olympique et la victoire était impérative pour l’équipe de Badalabougou pour espérer terminer en tête du classement.

Mais la victoire seule ne suffisait pas à l’AS Black star pour être sacré champion du District. Il fallait également un faux pas de Yeleen Olympique (match nul ou défaite) pour ouvrir la voie du sacre aux joueurs de Badalabougou. On connaît le résultat : l’AS Black star a fait le boulot en s’imposant largement 4-0 devant l’AS Nadia de notre confrère Djibril Kaba, alors que Yeleen Olympique est tombé 1-0 devant la J. A. Cette défaite surprise des Olympiens de la commune II a fait le bonheur des joueurs de Badalabougou qui ont été sacrés champions du District avec 36 points contre 34 pour les communards.

La saison 2016 a donc été la bonne pour l’AS Black stars. On s’en souvient, l’année dernière, les joueurs du président Seïdina Oumar Dia s’étaient classés deuxièmes du championnat, avant d’être rétrogradés sur tapis vert. Cette consécration des joueurs de Badalabougou intervient quelques mois après la victoire de l’équipe au championnat national des cadets (1-0 en finale contre le Djoliba). La troisième place du championnat est revenue au FC Gaoussou, (34 points) qui a écrasé la Commune III 7-0 lors de l’ultime journée. L’ASKO (33 points) et Africa foot (25 points) ont terminé, respectivement quatrième et cinquième du classement. Le reste du Top 10 est composé de la J.A. (24 points), de l’USBO (23points), du FC Nadia (23points), de Binga FC (23 unités) et de Caïman football club de Kalaban (21 points).

Au total, 16 équipes ont participé au championnat qui s’est disputé cette année en poule unique. Selon le règlement, les formations qui se sont classées de la 10è place à la 16è place seront reléguées en division inférieure l’année prochaine. Toutefois, si le représentant de la ligue de Bamako, c’est-à-dire l’AS Black star, monte en première division, le 10è restera en D2. C’est dire que Caïman football club de Kalaban va prier pour un sacre des joueurs de Badalabougou faute de quoi, il sera relégué en division inférieure la saison prochaine. Lors de l’exercice écoulé, l’équipe de Badalabougou avait participé pour la première fois au carré d’as et terminé deuxième de la compétition avec 27 points derrière l’ASKO qui a été sacrée avec 30 points.

Cette année, il n y a pas eu de carré d’as puisque le championnat s’est disputé en une phase avec une poule unique. Les seize équipes se sont affrontées en aller-retour et c’est l’AS Black star qui a créé la surprise en terminant premier du classement. Yeleen Olympique a fait la course en tête pendant plusieurs semaines et tout le monde pensait que 2016 allait être l’année des Olympiens. Malheureusement pour l’équipe de la commune II, les dieux du stade ont choisi le camp de l’AS Black star qui s’est adjugé le titre lors de l’ultime journée. Les joueurs de Badalabougou ont eu le mérite d’y croire jusqu’au bout et surtout de s’imposer lors de la dernière journée contre l’AS Nadia (4-0).

Cependant, il faut dire que les résultats des quatre dernières journées du championnat ont été critiqués par plusieurs responsables sportifs qui accusent certaines équipes d’avoir levé le pied et faussé le jeu. Ces accusations sont-elles fondées ? Y-a-t-il eu des matches arrangés ? Le championnat a-t-il été «clean» de bout en bout ? Voilà autant de questions auxquelles nous essayerons de répondre dans une prochaine édition.

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here