Aliou Boubacar Diallo, Président d’honneur de ADP MALIBA à propos du retrait du parti de la majorité présidentielle: « C’était une décision très courageuse de la part des jeunes qui dirigent le parti »

68

Aliou Boubacar Diallo, Président d’honneur de ADP Maliba et non moins Président Directeur Général du groupe Wassoul’Or a accordé une interview à nos confrères d’Africable Télévision le 9 septembre passé. L’homme d’affaire et politicien malien a défendu, au cours de l’entretien, le retrait de sa formation politique de la Convention des Partis Politiques de la majorité présidentielle et répondu aux accusations dont il fait l’objet dans « l’affaire de la mystérieuse mine d’or d’Airbus au Mali » publiée par Mediapart.

Lors de son interview sur Africable menée avec brio par notre confrère Sékou Tangara, Aliou Boubacar Diallo n’a occulté aucune question lui concernant. Le Président d’honneur d’ADP Maliba, est catégorique sur la question du retrait de sa formation politique de la majorité présidentielle : « ...ce retrait s’est produit après une consultation élargie de la base. Il n’y a eu aucune instruction de ma part. » Aliou Boubacar Diallo a salué le courage des cadres du parti. « Il y avait une vision très forte du candidat IBK qui avait séduit les militants et au bout de trois ans, ils ont tiré le bilan. J’ai trouvé que c’était une décision très courageuse de la part des jeunes qui dirigent le parti car c’était une manifestation évidente de la démocratie. » Quid du nouveau ancrage politique de ADP Maliba ? Selon Diallo, le parti va tenir une conférence nationale pour redéfinir son cap qui est et restera pour le Mali.

Le PDG de Wassoul’Or a, aussi, évoqué les difficultés d’investissement dans les mines au Mali à cause de la complexité de l’accès au financement. Cela n’empêche, l’entreprise aura quand même réussit, de l’avis de son PDG, à investir 26 Milliards pour reprendre l’activité d’ici la fin 2016. « Nous sommes concentrés sur le site principal de Kodiéran et nous allons respecter nos objectifs de production et les chiffres communiqués à l’Etat. Nous avons acheté beaucoup d’équipements neufs et des australiens, des canadiens et des sud-africains sont venus. Maintenant nous sommes prêts ! Nous avons des objectifs de production de près de 6 tonnes par an», a souligné le patron de Wassoul’Or.

Concernant l’article : « l’affaire de la mystérieuse mine d’or d’Airbus au Mali », publié par Mediapart dans lequel il est cité comme étant impliqué dans des marchés publics au Mali avec Airbus, le PDG de Wassoul’Or affirme : « C’est de l’intox de la part de Pearl Gold. Il y avait un actionnaire minoritaire de Pearl Gold du nom de Michael Reza Pacha qui avait pris du pouvoir dans la Société pour prendre le contrôle de Wassoul’Or mais ça n’a pas marché. Il a perdu 3 procès en Allemagne et d’autres au Mali. Mr Pacha a été relevé de ses fonctions et il fait face à deux procédures pénales car il a toujours nié le droit. » Aliou Boubacar Diallo ajoutera : « C’est moi qui ai créé Pearl Gold en Allemagne lorsque je voulais coter ma mine en bourse.

Actuellement je suis l’un des gros actionnaires de Pearl Gold avec plus de 20%. La réalité c’est que nous avançons. Nous avons plus de 500 employés sur le site, nous avons des accords avec tous nos fournisseurs et nous n’avons aucun centime d’arriéré de paiement. Je n’ai jamais eu un marché de l’Etat du Mali à fortiori un contrat militaire et l’Etat du Mali peut certifier que c’est faux. Je ne vais encore moins servir d’intermédiaire entre Airbus et le Mali dans un quelconque marché militaire. C’est de la pure intox qui me fait plus sourire qu’autre chose. »

M.K. Diakité

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here