EMP-ABB : Des acteurs des OSP formés

64

L’Ecole de maintien de la paix Alioune Blondin Bèye (EMP-ABB) a abrité deux stages de haut niveau sur les opérations de soutien à la paix. Ces stages, portant sur les observateurs militaires (Milobs) et la protection des droits des enfants (DPE), ont regroupé 49 stagiaires de plusieurs pays de la sous-région et d’Europe sur financement de la RFA.
Le stage portant sur les observateurs militaires (Milobs) s’est déroulé sur une trois semaines. Conduit par le commandant Kadiatou Mama Traoré, il a regroupé 25 officiers militaires de 10 pays de la sous-région (Burkina Faso, Centrafrique, Côte d’Ivoire, Gabon, Gambie, Madagascar, Niger, Sénégal, Togo et Mali).
A la cérémonie de clôture le 9 septembre, le commandant Kadiatou M. Traoré, a indiqué que l’objectif visé était de doter les officiers militaires de connaissances nécessaires aux observateurs militaires des Nations unies. Il s’agissait de les préparer à un probable déploiement au sein d’une mission des Nations unies dans le monde.

Elle a précisé que la première semaine de formation a été consacrée aux connaissances de base sur le système des Nations unies, le cadre juridique des missions et les partenaires des opérations de soutien à la paix. Aussi, le désarmement, la démobilisation et la réintégration, les actes-civilo-militaires et les taches fondamentales d’un observateur ont été enseignés.

« La deuxième semaine a permis aux instructeurs de l’EMP d’aborder les thèmes sur la sensibilisation aux mines, l’analyse des caractères, de travailler avec les médias les risques et menaces, les mesures de protection. Les techniques de négociation et de médiation, les techniques d’enquête et la liaison ont été enseignées aux stagiaires. La troisième semaine a été consacrée aux exercices pratiques de plusieurs modules dispensés », a-t-elle ajouté.
Le stage portant sur la protection des droits des enfants (DPE), conduit par le lieutenant-colonel Moussa Koïta, a regroupé 24 participants de pays de la sous-région et d’Europe. Ils sont de l’Allemagne, du Bénin, du Burkina Faso, du Burundi, du Cameroun, de la Centrafrique, de la RDC, de la Côte d’Ivoire, de la Mauritanie, du Niger, du Sénégal, du Tchad, du Togo et du Mali.

Le directeur de stage Moussa Koïta a indiqué que le stage sur la protection des droits des enfants est le fruit du partenariat entre l’organisation international Save The Children et l’EMP-ABB, lancé en 2015. Avant de rappeler que ce 2e cours DPE de l’année 2015 a été entièrement financé par la République fédéral d’Allemagne.
Tall
Source Le Katois

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here