Armée malienne : Des hélicoptères et avions pour les FAMas d’ici Janvier

457

ans le cadre de la Loi d’orientation et de programmation militaire, l’Armée de l’air sera renforcée d’ici la fin de l’année 2016. En plus des hélicoptères de manœuvre ‘’Super Puma’’ et des avions de ravitaillement, l’Armée de l’air sera dotée d’infrastructures idéales et de ressources humaines qualifiées pour faire face aux défis.

Le territoire du Mali est vaste. Pour sécuriser l’ensemble du territoire nationale, l’Armée à besoin d’être mieux formée et bien équipée. D’où l’adoption par les autorités d’une Loi d’orientation et programmation militaire (LOPM). Cette loi prévoit d’injecter plus de 500 milliards de F CFA dans la formation et l’équipement des FAMa afin qu’elles puissent bien exécuter leurs missions.

Sur ce pactole, un budget spécial est consacré à l’Armée de l’air car, compte tenu de la nature actuelle des crises, elle joue un rôle déterminant. Afin d’accomplir ce rôle, elle a besoin de matériels importants.A cet effet , LOPM prévoit donc l’acquisition des avions qui permettront l’aéromobilité sur le théâtre d’opération, le transport de la logistique, des hommes et le largage du personnel.

En outre, la LOPM prévoit des moyens d’appui feu c’est-à-dire des avions d’attaques, d’hélicoptères de combat et aussi des moyens de reconnaissance. Ces avions permettront à l’Armée de l’air de détecter les menaces ennemies, des moyens électroniques leur permettant de faire des missions de reconnaissance nécessaires afin que les missions d’attaques puissent être le plus efficace possible. LOPM prévoit également des infrastructures comme des hangars, des magasins, des parkings, des pistes d’atterrissage et des héligares.

En plus, cette loi prévoit le recrutement et la formation de personnels techniques pour l’entretien et la maintenance des aéronefs et du personnel navigant pour les piloter.
Selon le chef d’État-major de l’Armée de l’air, le colonel-major Souleymane Bamba, pour faire face à l’urgence, ils ont commencé à réparer les matériels existants.C’est ce qui a conduit à la réparation de l’avion « BASLER » qui permet actuellement d’assurer la liaison sur toute l’étendue du territoire. Des hélicoptères ont aussi été réparés et ont déjà effectué des séances de tirs. Ces hélicos sont déployés dans le théâtre de l’opération Maliba.
Le colonel-major Bamba, ajoute qu’ils continueront d’entretenir l’effort de réparation des matériels existants compte tenu de l’urgence. Les matériels neufs qui sont en voie d’acquisition commenceront à arriver avant la fin de l’année. Le premier avion de transport « CASA-295 » devrait être à Bamako avant la fin du mois d’octobre prochain et avant la fin de l’année aussi, l’armée de l’air recevra un hélicoptère de manœuvre « Super Puma ».

« Un hélico de manœuvre est déjà à Bamako, les personnels techniques ont été formés, les personnels navigants ont également commencé la formation et en fin septembre les pilotes formés sur cet engin seront à l’œuvre », révèle le colonel-major.
l’Armée de l’air compte aujourd’hui plus de 2000 hommes répartis sur 4 bases aériennes, regroupés territorialement en 2 régions aériennes : une région aérienne du sud qui concerne les régions de Kayes, Sikasso, Ségou et Koulikoro avec le district de Bamako et une région aérienne nord qui commence à partir de Sévaré, Gao, Tombouctou jusqu’à Kidal.
Sory I. Konaté
23 Septembre 2016
©AFRIBONE

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here