Nord-Mali : Face au rouleau compresseur du GATIA La CMA abandonne ses positions… Ses leaders envoient leurs familles à l’abri dans les pays voisins

209
C’est presque la débandade totale dans les rangs de la CMA après la chute, le week-end dernier de son principal bastion, à savoir, In Tachdaïte à environ 80 km de Kidal. L’offensive a fait des dizaines de morts et de blessés dans ses rangs. Au regard de la percée fulgurante de la Plateforme (GATIA), ceux de la CMA ont d’ores et déjà entamé le retrait sans combat des localités de Tin Fadimata et d’In Halil à la frontière algérienne au moment où leurs leaders envoient leurs familles respectives à l’abri dans les pays voisins. C’est suite à de violents combats que la base stratégique de la CMA à In Tachdaïte est tombée entre les mains de la Plateforme le week-end dernier. Une lourde défaite pour la CMA qui a enregistré des dizaines de morts et blessés dans ses rangs et perdu plus d’une dizaine de Pick-up surmontés de mitrailleuses 12/7, plusieurs camions remplis de BM21, un canon 106 mm ainsi qu’un BRDM des FAMAS aux mains du MNLA. Après In Tachdaïte, les combattants de la Plateforme ont fait route sur Fadimata et In Halil à la frontière algérienne. Ceux de la CMA n’ont pas attendu qu’ils arrivent sur place. Ils ont tout simplement abandonné leurs positions permettant ainsi aux nouveaux arrivants de prendre le contrôle de la situation. Un signe qui ne trompe pas. Un autre cas beaucoup plus indicatif de la débandade des sécessionnistes : leurs seigneurs de guerre, ont envoyé leurs familles respectives à l’abri à l’extérieur, voire dans leurs seconds pays. Il s’agit d’Ag Najim (Libye), Algabass (Algérie), Fagaga (Mauritanie), et Djery Maïga (Niger). Auparavant, deux principaux leaders du groupe (CMA) ont fait défection pour créer leur propre entité dénommée «Mouvement pour le salut de l’Azawad (MSA)» ayant désormais rejoint la plateforme avec armes et bagages (des centaines de pick-up et d’armes lourdes). Les deux redoutables chefs de guerre sont Moussa Ag Acharatoumane et Assalat Ag Habi. Leur présence aux côtés de la Plateforme a bien évidemment permis à cette dernière de renforcer ses positions et de récupérer les localités d’in Tachdaïte, In Fadimata, et In Halil. L’objectif final reste bien Kidal. Une question de jours, selon des responsables du mouvement. Batomah Sissoko aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here