Dr Modibo Soumaré, porte-parole de L’AFD-Mali à propos du limogeage de l’ex-ministre de la défense : “Tiéman Hubert Coulibaly a été victime d’une cabale”

126

Au nom de l’Alliance des forces démocratiques pour le Mali (Afd-Mali), Dr Modibo Soumaré était devant la presse le samedi 17 septembre 2016 pour donner des éclaircissements par rapport à la sortie du gouvernement de Tiéman Hubert Coulibaly.

Dans une déclaration rendue publique, l’Afd-Mali constituée de 18 formations politiques et d’associations au sein de la majorité présidentielle a pris acte du départ du gouvernement de son président, Tiéman Hubert Coulibaly, et réaffirme son soutien au Président Ibrahim Boubacar Kéita. Dans la même déclaration, l’Afd-Mali félicite Tiéman Coulibaly pour le travail abattu au sein du gouvernement, singulièrement à la tête du département de la Défense et des anciens combattants. “L’armée malienne mérite toute notre attention de tout temps surtout en ces périodes si troubles de la vie de la nation. Ainsi, nous appelons à une union sacrée autour de notre armée nationale ; une franche collaboration pour une meilleure communication entre les communautés et la vaillante armée pour traquer les apatrides jusque dans leur dernier retranchement”, précise la déclaration.

Répondant à la question sur les vraies raisons du limogeage de Tiéman Hubert Coulibaly, Dr Modibo Soumaré a laissé entendre que leur alliance n’est pas dans le secret de Dieu pour connaître ces raisons. Mais, a-t-il ajouté, “Jusqu’au jour d’aujourd’hui, nous ne savons pas pourquoi Tiéman Hubert Coulibaly a été sorti du gouvernement. Depuis l’entrée de Tiéman dans le gouvernement, il a toujours fait du bon travail. Au département des Domaines de l’Etat et du cadastre, il s’est attaqué aux vrais problèmes. Il a assumé ses responsabilités en mettant le doigt où ça fait mal, surtout dans le domaine du foncier. Au ministère de la Défense et des anciens combattants, sous la houlette du Président Ibrahim Boubacar Kéita, il a travaillé pour l’équipement de l’armée. Pour cela, il a fait de nombreux voyages et des démarches pour avoir des armements. Il a galvanisé les troupes pour la guerre asymétrique. Sur le plan traitement des troupes, Tiéman a beaucoup fait. Ce qui a fait que l’Armée malienne est devenue une armée de conquête. Et pourtant, ces actions n’ont pas toujours étaient dites. Il a suffi des morts à Nampala et Boni pour pointer un doigt accusateur sur Tiéman Hubert Coulibaly. Parfois, il faut savoir vanter le mérite des gens. Il y a eu une sorte de cabale contre Tiéman. Il a fait l’objet d’une sorte de cabale”, a-t-il argumenté avant d’ajouter qu’il appartient au Président de nommer ou de mettre fin à la mission d’un ministre.

Mais, s’est-il interrogé, “est-ce que le Président va-t-il continuer à limoger les ministres de la Défense chaque fois qu’il y aura attaque d’une localité par les rebelles ?”. Il a tenu à préciser que la sortie du gouvernement de Tiéman Hubert Coulibaly n’est pas liée à un quelconque différend avec qui que ce soit. “Tiéman était en mission, le Président a mis fin à cette mission. Tiéman est un homme proche du Président. C’est normal que le Président mette fin à sa mission comme il peut lui confier d’autres missions”, a-t-il indiqué avant de répondre à une question relative au bilan des 3 ans d’IBK. Il suggéra d’attendre la fin des 5 ans du mandat du Président pour faire un bilan exhaustif.

 Siaka Doumbia


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here