Centre d’état civil de Kalaban-coura : La Maire Adiaratou Sène fortement sollicitée

77

Nous étions hier dimanche 25 septembre 2016 devant le Centre d’Etat civil de Kalaban-coura pour assister au mariage d’une cousine. Ils étaient des milliers de parents, amis et connaissances venus être les témoins d’un des leurs. Des voitures, des motos, on en comptait par centaines. Au tableau, près d’une quarantaine de mariages étaient au programme au seul Centre d’Etat civil de Kalaban-coura. Au même moment, de passage dans certains centres d’Etat civils, la porte était quasiment fermée. Ce qui éveilla notre curiosité. Sur place, nous avons opté notre tenue de mariage pour nous mettre dans la peau de journaliste. Ainsi commença pour nous une série d’entretien et de micros-trottoirs auprès des autochtones du Quartier et les habitués du centre.

Arrivée à 8 h20 mn, c’est difficilement aux environs de 10 heures que la Maire, Mme Katilé Adiaratou Sène fit son entrée dans la salle de délibération du Centre d’Etat civil après un travail draconien des forces de l’ordre qui ont eu toutes les difficultés du monde pour dégager la salle afin que certains couples et leurs témoins puissent s’asseoir. Habillée d’un bazin blanc brodé de violet, la charpe portée en bandoulière, l’élue communale, toute sourianta, souhaite la cordiale bienvenue aux nouveaux mariés.

Après commença pour la Maire déléguée la lecture d’une longue liste de près de quarante couples. Suivie de la lecture d’un extrait du code de mariage. Tous ces mariages célébrés hier dimanche Mme Katilé Adiaratou Sène avaient deux points communs : tous les mariés avaient opté pour le régime polygamique avec séparation des biens et tous doivent payer aussi à leurs femmes la somme de 5.000 F CFA comme reliquat de la dote. Car, avec le code de mariage, la dote passe de 10.000 F CFA à 15.000 F CFA.  Des extraits traduits en langue bambara par M. Doumbia pour permettre à un plus grand nombre de mariés de comprendre le contenu. Mariages célébrés avec l’ancien code mais une copie du nouveau code joint à tous les extraits de mariage.

Si pour certains témoins, cette grande affluence était due aux conseils prodigués par l’élue de la Commune V aux nouveaux mariés après un accueil chaleureux qui, d’après les remarques des anciens donnent une certaine longévité aux mariages qu’elle célèbre, c’est un don de Dieu et il y a des gens qui drainent naturellement la foule derrière eux, rétorqua un vieux venu assister au mariage de son neveu. ”Cette dame a un bon cœur, c’est pourquoi Dieu l’aide dans tout ce qu’elle fait”.

Les mariages sont beaucoup plus célébrés les dimanches maintenant que les autres jours avec une préférence pour le Centre d’Etat civil de Kalaban-coura où est maire déléguée Mme Katilé Adiaratou Sène. Cependant, la particularité est que certains futurs mariés, au moment de faire leur déclaration, n’hésitent pas à demander si Mme Katilé Adiaratou Sène sera devant eux le jour retenu.

Avec sa nouvelle fonction de chargée de mission au Ministère des Mines, la sollicitation est très forte les dimanches et la circulation était très dense ce jour au niveau du Centre d’Etat civil de Kalaban-coura. La célébration des mariages a pris fin par des versets coraniques de la Maire pour bénir les futurs foyers. Alla akbar, s’exclame un vieux qui semble comprendre le sens des mots.

Y Sangaré

 


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here