Protection sociale au Mali : les hommes de médias formés par l’ICP-Mali

76

Du 15 au 16 septembre 2016, s'est tenue au local de l'UTM (Union technique de la mutualité malienne), une session de formation sur le renforcement des capacités des professionnels de la communication sur la protection sociale. Cette formation a été organisée par l'ICP-Mali (Initiative d'information, de communication et de plaidoyer sur la protection sociale au Mali) avec l'appui de la Fondation Friedrich Ebert au Mali et la collaboration de l'Utm.
Les cérémonies d'ouverture et de la clôture de ces deux jours de formation étaient placées sous la présence, du Directeur de l'UTM, Issa Cissouma ; du représentant de la Fondation Friedrich Ebert, Amadou Samaké ainsi que président de l'ICP-Mali, Ousmane Daou.
À retenir que pendant ces deux jours, les participants ont eu droit, le premier jour aux communications portant sur : «Introduction à la protection sociale: les instruments nationaux et internationaux» ; «Protection sociale au Mali»; présentées par l'éminent formateur, Koffi de l'UTM. Pour le deuxième jour, ils ont été imprégnés sur les communications : «Définition des concepts de plaidoyer et de lobbying» ; «Planification stratégique du plaidoyer», exposées par le Directeur national de l'UTM, Issa Cissouma.
Dans leurs exposés respectifs, les deux formateurs ont eu à rappeler les concepts de plaidoyer, de lobbying et de protection sociale et ont familiarisé les participants avec les instruments juridiques nationaux et internationaux sur la protection ; outiller ces participants à être des acteurs engagés pour le changement positif de la société à travers les enjeux de protection sociale au Mali ; expliquer aux participants les règles essentielles du plaidoyer-lobbying afin qu'ils constituent une meilleure force de propositions constructives et de critiques objectives pour favoriser des politiques publiques pertinentes en matière de protection sociale ; faire le point sur les avancées juridiques du Mali tant au niveau national qu'international en matière de protection sociale, de manière à prendre part, à travers à l'action visant à faire prendre par les autorités publiques, les dispositions indispensables à une large protection sociale.
À cet effet, le président de l'ICP-Mali, Ousmane Daou, a souligné, dans son intervention, que le rôle des professionnels de la communication est stratégique et incontournable dans une perspective de meilleure compréhension de la protection sociale, en général ; favoriser la réalisation d'une culture en la matière par les populations. «Nous savons qu'aujourd'hui, pour l'implication des hommes de médias, il nécessite de les former régulièrement afin de leur permettre une maîtrise progressive des sujets liés à cette thématique», a-t-il fait savoir.
Pour sa part, le représentant de la Fondation Friedrich au Mali, Amadou Samaké, a salué l'initiative de l'ICP-Mali et l'encourage à continuer sur ce chemin. Il n'a pas manqué de rappeler l'engagement de sa Fondation pour le bien-être du peuple malien. Pour lui, aujourd'hui, la protection sociale doit être au cœur des préoccupations de tout un chacun, et la bonne communication.
Quant aux représentants de la Caisse nationale d'assurance maladie, de l'Agence nationale d'assistance médicale, de l'Institut national de prévoyance sociale, ils ont, tour à tour, salué et remercié l'initiative de l'ICP-Mali pour cette session de renforcement de capacités à l'égard des journalistes. Il est à rappeler que cette formation a concerné 30 professionnels de la communication sur le plaidoyer-lobbying et les instruments juridiques nationaux et internationaux sur la protection sociale.

Seydou Karamoko KONE

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here