Commune V du district de Bamako : Après avoir quitté le CNID-FYT Karim Togola rallie les rangs du RPM avec les militants de son mouvement ‘’Ko bè na waati’’

188

Un mois après leur démission du parti CNID-FYT, le président du mouvement politique ‘’Ko bè na waati’’ Karim Togola et les membres de son mouvement, ont officiellement adhéré au parti Rassemblement Pour le Mali (RPM), lors d’une cérémonie organisée pour l’occasion, le samedi 24 septembre dernier au Centre Togola à Sabalibougou, en Commune V du district de Bamako. C’était  en présence de plusieurs cadres du RPM. 

Le président du mouvement ‘’Ko bè na waati’’ Karim Togola et les membres de son mouvement, après avoir démissionné du CNID-FYT le 27 août dernier, ont officiellement adhéré au RPM (Rassemblement Pour le Mali), le samedi 24 septembre dernier, lors d’une cérémonie organisée pour l’occasion à Sabalibougou au Centre Togola. Une démission qui intervient, selon le président du mouvement ‘’Ko bè na waati’’ Karim Togola, après 25 longues années de loyaux services au sein du CNID FYT. Durant lesquelles, dira le secrétaire général du mouvement ‘’Ko bè na waati’’, Moussa Z Doumbia, ils se sont battus contre la dictature et le monopartisme.

« Nous venons de loin, de très loin. Nous nous sommes battus contre la dictature et le monopartisme. Nous avons perdu des compagnons pour l’avènement de la démocratie et l’instauration de l’état de droit dans notre pays. Nous avons vécu l’opposition gouvernementale et communale, nous avons été aux côtés du pouvoir » a rappelé Moussa Z Doumbia.

Qui poursuit en précisant, que leur départ du CNID-FYT, a été motivé par la violation  des textes au cette formation politique et qu’en venant au RPM, le mouvement ‘’Kobè na waati’’, n’a pas à l’esprit le partage du gâteau.

« Victimes d’injustice pour violation de textes dans la résolution de notre crise dans notre ancienne formation politique, nous venons au RPM convaincus du respect que ce parti attache à ses textes. Nous ne venons pas en demandeurs de gâteaux, mais plutôt pour appuyer ce parti par notre travail, notre savoir-faire politique, nos compétences et notre engagement militant» a déclaré le secrétaire général du mouvement ‘’Ko bè na waati’’, Moussa Z Doumbia.

Prenant la parole, le parrain de l’événement, Bakary Togola, président de l’APCAM, a pour sa part félicité le Mouvement ‘’Ko bè na waati’’ pour avoir décidé de rallier les rangs du RPM. Pour lui, le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, est un patriote convaincu qui mérite d’être soutenu dans ses efforts quotidiens pour le Mali. A titre d’exemples le président de l’APCAM, Bakary Togola, a rappelé la subvention des engrais, celle de 1 000 tracteurs, et l’octroi de 15% du budget national, au secteur agricole.

« S’il est vrai que  le monde rural représente  80% de la population malienne, qu’IBK se  rassure pour la victoire à la présidentielle de 2018. Nous travaillerons à assurer le ‘’takokelen’’ (victoire au premier tour ndlr) au président IBK» dit-il.

Candidat malheureux lors des dernières élections législatives de 2013 en Commune V du district de Bamako, Karim Togola, président du mouvement ‘’Ko bé na waati’’, qui selon lui compte plus de 2 000 militants, était un leader influent du CNID-FYT dans cette commune.

Au nom du Bureau Politique National du RPM, Sangaré Oumou Bah, a quant à elle salué le président de l’APCAM, Bakary Togola, le président du mouvement ‘’ko bè na waati’’, Karim Togola et l’ensemble des militants du mouvement pour avoir placé leur confiance au RPM et au président IBK.

Selon elle, cette adhésion de masse atteste la vivacité de la section RPM de la Commune V du district de Bamako, dirigé par Amadou Ouatta, deuxième adjoint au maire de ladite Commune.

Lassina NIANGALY  

 

 


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here