Sport scolaire : La belle initiative du centre OLYMPAFRICA

40

Le tournoi scolaire du centre Olympafrica Cheick Kouyaté a connu son épilogue samedi avec la finale du tournoi de football qui a opposé les Bobabins et le FC Papin (1-0 pour les Bobabins, un centre qui a été fondé par l’ancien gardien international et ancien sélectionneur des Aigles, feu Mamadou Keïta dit Capi).
Le bouquet final s’est déroulé en présence de plusieurs personnalités dont la directrice du centre Olympafrica et fille-aînée de feu «Capi», Tatou Keïta, de la marraine du tournoi, Fatoumata Soumaré, du représentant de la famille de feu Cheick Kouyaté, El Hadj Mamadou Kouyaté et du coordinateur des quartiers de la commune VI, Seydou Sangaré.
Organisée par la direction du centre Olympafrica Cheick Kouyaté dans le cadre de la rentrée scolaire, la compétition a mis aux prises les enfants de la commune VI qui se sont affrontés dans cinq disciplines : le football, le basket-ball, la lutte traditionnelle, l’athlétisme et le tir à l’arc.
L’initiative de la directrice du centre Olympafrica a été unanimement saluée par les populations de la commune VI qui sont venues en grand nombre pour assister au bouquet final du tournoi. «C’est Tatou Keïta qui a réveillé les femmes de la commune VI.
Avant sa nomination à la tête du centre Olympafrica Cheick Kouyaté, je peux dire sans honte que les femmes de notre commune dormaient. C’est grâce à Tatou que les associations de femmes et autres groupements d’intérêt ont vu le jour ici. Les femmes de la commune VI lui seront toujours reconnaissantes», témoignera la porte-parole des femmes de Banankabougou.
Le coordinateur des quartiers de la commune VI, Seydou Sangaré n’a pas non plus tari d’éloges pour la directrice du centre Olympafrica Cheick Kouyaté. «Avant, le centre Olympafrica était comme un nid criminogène où l’on pouvait croiser toute sorte de personnes. Avec Tatou Keïta, tout a changé et l’infrastructure est devenue un lieu de loisir et de rencontre pour les populations. Tout le monde est content du travail de Tatou», dira le coordinateur des quartiers de la commune VI.
L’un des temps forts de la cérémonie de clôture a été le concours du tir à l’arc, une discipline presque inconnue dans notre pays et qui a suscité la curiosité des spectateurs. A l’issue de la cérémonie, tous les enfants ont reçu des cadeaux composés principalement de fournitures scolaires et de sacs d’écoliers. Déjà, la directrice du centre Olympafrica donne rendez-vous aux mômes l’année prochaine pour la deuxième édition.

S. B. TOUNKARA

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here