Stratégie d’inclusion financière de l’UEMOA : Le document-cadre présenté aux acteurs

97

La Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (BCEAO) a organisé hier un séminaire sur le déploiement de la politique et de stratégie régionale d’inclusion financière dans la zone de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uémoa).
Adopté par le conseil des ministres de l’Uémoa, au cours de la session de juin 2016, tenue à Lomé, l’inclusion financière est une stratégie innovante de l’élargissement de l’accès des populations aux services financiers.
La vision qui sous-tend cette stratégie est un accès permanent aux services financiers et une utilisation effective, par les populations de l’Uémoa d’une gamme diversifiée de produits et services financiers adaptés et coûts abordables.
Selon Youssouf Bréhima Coulibaly, conseiller du directeur national de la BCEAO, l’état des lieux effectué sur la situation de l’inclusion financière dans l’Uémoa révèle qu’en dépit des différentes initiatives menées par la Banque centrale et les acteurs des secteurs publics et privés, le niveau de l’inclusion financière demeure faible.
“Pour faire face à ses défis, une politique de stratégie régionale a été élaborée. Et cela dans un contexte marqué par le rôle prépondérant de la micro-finance et la forte expansion des services financiers via le téléphone mobile dans l’inclusion financière. Le document-cadre en examen sur le déploiement de cette politique et de stratégie régionale dans la zone de l’Union économique et monétaire ouest-africaine propose un plan de promotion, à travers la définition d’indicateurs de mesure ainsi que de cibles à atteindre en vue de la réalisation des objectifs fixés à l’horizon 2020”, a dit le conseiller du directeur national de la BCEAO, Youssouf Bréhima Coulibaly, ajoutant que les défis identifiés pour l’atteinte des objectifs portent sur l’adaptation continue du cadre règlementaire, un assainissement et une consolidation du secteur de la micro-finance, une extension du réseau de distribution et de paiement via la téléphonie mobile.
Pour le président de l’Association professionnelle des systèmes financiers décentralisés, Adama Camara, ce document-cadre présenté aux acteurs est une feuille de route qui vise à ouvrir la voie à une vision partagée de la politique sous-régionale financière et à arrêter les priorités pour la promotion et l’accès des populations aux services financiers au cours des cinq prochaines années.
“Les commentaires et observations des participants vont contribuer à l’élaboration d’un rapport, en phase avec les préoccupations et les défis”, a-t-il insisté, indiquant le dispositif de suivi-évaluation de la mise en œuvre de cette stratégie prévoit la mise en place d’un comité national de suivi dans chaque pays membre de l’union et d’un comité régional de pilotage.
Bréhima Sogoba

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here