Mali: La CMA accuse la Plateforme pro-Bamako d’exactions

81

Les anciens rebelles de la CMA ont produit un rapport accablant à l’endroit de la plateforme pro-Bamako. Dans la note aux différentes commissions mixtes créées par l’accord de paix, à la Mission des Nations unies dans le pays ainsi qu’à la force française Barkhane, la CMA accuse les combattants de la Plateforme d’exactions commises ces dernières semaines.

Selon nos confrères de Rfi qui se sont intéressés au contenu de ce rapport produit par la coordination des mouvements de l’Azawad, c’est une liste détaillée de soixante-trois exactions que la CMA prétend avoir recensé.

Notre source de renseigner que des noms de victimes, des localités et des dates, ainsi que des descriptions : coups de crosse, pillages, enlèvements, actes de torture ou encore exécutions.

Dans ce rapport, la CMA énumère des exactions attribuées à la Plateforme des groupes armés pro-Bamako, et plus précisément au Gatia. L’appartenance de combattants du Gatia à l’armée malienne est, une nouvelle fois, pointée dans ledit document.

De son coté, nous dit-on, le Gatia dément « catégoriquement » toutes ces accusations : un chef de ce groupe armé qualifie les affrontements survenus cet été, puis au mois de septembre, « d’événements malheureux » provoqués, au contraire, par la mort de deux combattants du Gatia.


Afrique360

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here