Affaire Oryx-Mali De qui se moque Zou mana Mor Coulibaly ?

128

Il paraît que certains cadres maliens méritent la pendaison. Que dire alors de Zou mana Mor Coulibaly au regard de son intervention très controversée suite au scandale du carburant frelaté vendu au Mali par ORYX ?

Voilà en substance ce qu’il a soutenu sur les antennes de l’ORTM :

«Le Mali respecte les normes internationales… Au Mali, la norme officielle est de 7000 PPM contre 10 PPM de limite européenne avant l’introduction de la limite euro 1 en 1992. (PPM est la quantité de milligramme de souffre  par litre ou par kilo de carburant-  ndlr).

«Le plafond autorisé au Mali par la règlementation nationale  était de 7000 PPM en août 2014 au moment de la prise de l’échantillon. Cette norme n’a pas changé. Ce qui veut dire que les produits vendus au Mali sont bien conformes à la réglementation malienne».

Voyez-vous ? Il prétend au commencement, que «Le Mali respecte les normes internationales». Et au finish, l’on apprend de lui que «les produits vendus au Mali sont bien conformes à la réglementation malienne». Et… Stop !

Les normes maliennes sont-elles identiques à celles internationales ? Réponse de Zoomanie Mor : «Au Mali, la norme officielle est de 7000 PPM contre 10 PPM de limite européenne avant l’introduction de la limite euro 1 en 1992». Et patatras !

La norme malienne n’est donc pas conforme à celle internationale ! Un flagrant délit de mensonge alors ! Passons !

Il est évident que la législation malienne en la matière est caduque. Et c’est au regard de cette caducité que TOTAL qui n’est nullement épinglée par le rapport de PUBLIC EYE a décidé de respecter les normes internationales. Il ne s’agit pas seulement d’une question de morale. Mais aussi de Droit International. La Convention de KYOTO fait obligation à tous les pays signataires de respecter les normes internationales en matière de protection de l’Environnement. Et le Mali, faut-il le rappeler, est signataire de cette convention.  Et c’est au regard de ce traité international que la Station TOTAL s’est vue dans l’obligation de s’adapter. Et pourquoi diantre Monsieur Zou mana Mor Coulibaly n’a pas exigé à cette société française à se conformer à la législation malienne au lieu de la norme internationale par elle appliquée ?

Mieux ou pis ! Le DG de l’ONAP ne dément nulle part le caractère dangereux du carburant vendu par ORYX, norme ou pas ! Son argument tient donc à ceci : oui c’est dangereux, mais normal au Mali. Autrement dit, les Maliens peuvent en crever tant que la législation le permet ! Quelle morale !

Vrai de vrai ! Certains méritent la pendaison !

D. Diarassouba


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here