Me Demba Traoré à propos des messages de désolidarisation du CNJM, de l’Aeem et de Hamane Touré dit « Serpent » : «Nous ne les avons jamais associés à notre marche !»

51

«Pour se désolidariser d’une opération, il faut être auparavant sollicité. Il se trouve que nous de l’opposition, n’avions jamais associé les présumés auteurs des communiqués du CNJ, de l’AEEM, et de Hamane Touré dit Serpent !». Ce sont les déclarations de Me Demba Traoré (Opposition).

A quelques heures de la marche des partis politiques de l’opposition, trois messages de désolidarisation ont été lus sur les antennes de l’ORTM. Deux d’entre eux, selon la Présentatrice du jour, sont signés du Conseil National des Jeunes du Mali (CNJM), le Mouvement estudiantin (AEEM) et le troisième a été lu par Hamane Touré dit «Serpent», président d’une association de sympathisants de l’ancien président ATT.

Aux dires M. Touré dit «Serpent», le retour d’Amadou Toumani Touré ne doit nullement servir de «fonds de commerce» à l’opposition. D’ailleurs, poursuit-il, ATT n’a jamais demandé à quelqu’un de faire de son retour, un débat politique dans son pays. Raison pour laquelle, son organisation se désolidarise de la manifestation.

Toujours selon la présentatrice de l’ORTM se référant aux communiqués à sa disposition, le CNJM et l’AEEM condamnent les démarches d’hommes politiques invitant leurs membres à prendre part à ladite manif à laquelle ils ne reconnaissent nullement. 

De l’avis de Me Demba Traoré que nous avions joint au téléphone après les événements, «pour se désolidariser d’une opération, il faut être auparavant sollicité. Il se trouve que nous de l’opposition, n’avions jamais associé les présumés auteurs des communiqués du CNJ, de l’AEEM, et de Hamane Touré dit Serpent ! L’on se dissocie très logiquement d’une affaire à laquelle on est invité à prendre part. Ils ne sont pas nos invités. Loin s’en faut !».

Et de poursuivre : aussi, « Serpent ne détient pas le droit d’auteur de parler au nom d’ATT. Le PDES, un parti auquel il n’appartient d’ailleurs pas, qui au demeurant a été créé sous ATT et avec sa bénédiction est plus légitime et plus compétent pour parler de son retour. Pas lui ! Et il (le PDES) l’a fait».

La censure de l’ORTM, poursuit Me Demba, était justement un terme à l’ordre du jour de la marche. «Je rappelle que nous avons été censurés. L’ORTM a en effet refusé de diffuser notre spot durant une semaine. Il a fallu négocier dur jusqu’à la dernière minute. Et nous avons constaté avec regret que les auteurs de ces communiqués de présumée désolidarisation n’ont pas eu autant de peine et ont facilement eu accès au plateau de l’ORTM. Cela ne fait que confirmer l’instrumentalisation de cette structure que nous dénonçons toujours. Mais ce fut inutile au regard de la mobilisation réussie. Du pur amateurisme», a-t-il conclu.   

B.S. Diarra 


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here