MEP : L’opération “Tabaski” fait son bilan

43

La direction nationale des productions et des industries animales (DNPIA) a rencontré le 30 septembre la presse pour partager les résultats de l’opération de vente promotionnelle “Tabaski“ édition 2016, engagée par le ministère de l’Elevage et de la Pêche.

Selon les responsables du ministère de l’Elevage et de la Pêche, l’opération vente promotionnelle de moutons de Tabaski édition 2016 a enregistré des résultats tangibles dans l’amélioration des conditions de vie et de revenus des agro-éleveurs et pasteurs par la promotion et le développement durable des filières de productions animales.

Sur un effectif total de 15 627 moutons présentés sur les différents sites 82,19 % ont été vendus dans le district de Bamako et les cinq régions, notamment : Kayes, Ségou, Mopti, Gao et Tombouctou. “Cet objectif a été atteint grâce à l’engagement des agro-éleveurs et groupements des femmes encadrés par les structures du ministère de l’Elevage et de la Pêche”, a expliqué la directrice adjointe de la direction nationale des productions et des industries animales, Salimata Berthé, rappelant que la commission d’organisation de la 8e édition a planifié l’opération.

“Les animaux ont été réceptionnés au niveau des sites de vente. Les agents de la DRPIA ont appuyé les responsables des sociétés coopératives et autres producteurs à l’arrivée, l’installation, le marquage et le suivi de la vente. A Bamako, sur les 6044 têtes présentées, 5868 ont été vendues. A Kayes tous les 510 moutons ont été achetés. Ségou, 1330 moutons ont été pris sur 1335. Mopti 1940 sur 2000. Gao 375 contre 413. Tombouctou 2822 sur 5325”, a-t-elle détaillé.

La directrice adjointe de la direction nationale des productions et des industries animales, Salimata Berthé a fait savoir que quelques difficultés ont été rencontrées au cours de l’opération. Il s’agit du coût élevé des frais de transport par camion, l’alimentation correcte des animaux, l’approvisionnement en eau d’abreuvement des animaux au niveau des sites de vente et le manque de site approprié.

Bréhima Sogoba

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here