Vente promotionnelle de moutons pour la Tabaski : 12 845 têtes vendues sur 15 627 présentées

72

Trois semaines après la fête de Tabaski, l’heure est au bilan de la vente promotionnelle de moutons, dénommée «Opération Tabaski», du ministère de l’Elevage et de la Pêche. Pour la première fois depuis le début de l’opération, lancée en 2009, le département, à travers la Direction nationale des productions animales et celle des Services Vétérinaires, a fait la restitution de cette campagne 2016. C’était au cours d’une conférence de presse tenue à la Direction des finances et du matériel du ministère de l’Agriculture.

Animée respectivement par Wayera Koné, Conseiller technique au ministère de l’Elevage et de la Pêche, Mamadou Dembélé, Directeur national des Productions Animales, Bakary Koné, ex Coordinateur du Programme d’appui au développement de l’élevage dans le Sahel Occidental et Mme Koné Salimata Berthé, Directrice nationale adjointe des Services Vétérinaires, cette rencontre a permis de faire le point du nombre de moutons vendus au cours de cette opération, de l’impact sur le marché à bétail et des difficultés rencontrées.

Ainsi, entre le 3 et le 11 septembre 2016, 12  845 moutons ont été vendus dans les régions de Kayes, Ségou, Mopti, Gao, Tombouctou et le District de Bamako, sur un effectif de 15 627 moutons présentés, soit un taux de réalisation de 82,19%.

Dans la région de Sikasso, où l’opération s’est également déroulée, 11 077 moutons ont été vendus sur un effectif de 22 569. Toutes choses qui ont permis de maintenir au maximum les prix à un niveau bas et d’améliorer les revenus de producteurs directs.

Nonobstant ces résultats, l’opération de vente promotionnelle s’est heurtée à quelques difficultés. Il s’agit du coût élevé des frais de transport par camion à l’approche des opérations (400 000 à 450 000 FCFA par voyage), des tracasseries routières et de l’approvisionnement en eau d’abreuvement des animaux au niveau des sites de vente.

Vivement alors la prochaine édition.

Yaya Samaké


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here