Communales du 20 novembre : L’URD choisit un quadra en Commune VI

60

Au sortir d’une assemblée générale extraordinaire le dimanche 2 octobre, les 11 sous-sections de l’Union pour la démocratie et la République (URD) de la Commune VI ont renouvelé leur confiance à Alou Coulibaly pour briguer le siège du conseil communal lors des élections communales du 20 novembre prochain.

 

Professeur d’enseignement secondaire et acteur du système éducatif, Alou Coulibaly a été choisi par les militants pour briguer le siège du conseil communal lors des élections communales du 20 novembre prochain. Selon la section, le choix d’Alou Coulibaly résulte des nombreuses sollicitations des associations de femmes et de jeunes de la Commune.

“En cette période où la crise de confiance est presque consommée entre la population et ses représentants, notamment dans le siège du conseil communal, du fait du manque de respect du devoir de redevabilité, la population de la Commune VI peut compter sur l’expertise de certains de ses cadres aux élections communales du 20 novembre prochain. Alou Coulibaly en est un. Il faut qu’il contribue au changement tant souhaité par les Maliens dans les collectivités décentralisées”, a indiqué le comité directoire de la section.

Le porte-étendard de l’Union pour la République et la démocratie en Commune VI aux élections communales de novembre prochain a pris l’engagement d’honorer les militants qui aspirent à un changement dans la gestion des affaires courantes des collectivités.

“Vu l’état de délabrement de la Commune VI, les problèmes auxquels la population est confrontée, j’ai accepté ces demandes, car si j’avais refusé la confiance placée en moi en laissant quelqu’un d’autre moins crédible occuper ce poste, j’allais causer du tort à la population malienne en général et à celle de la Commune VI en particulier”, a-t-il déclaré.

Pour lui, “il faut que les collectivités décentralisées soient désormais dotées d’hommes qui connaissent les missions d’un élu. Et cela est possible. Il n’y a pas un candidat mieux placé que lui pour défendre les intérêts des populations de la Commune”, selon un militant de la section VI.

Des promesses

“Un maire, c’est quelqu’un qui est envoyé en mission. Il représente ceux-là qui l’ont envoyé. La liste URD (45 membres) répond à ses critères. Mosaïque d’ethnies, de couleurs et de religions, elle est à l’image de notre pays, le Mali d’un peuple, un but une foi. Elle  va se battre à la mairie pour les intérêts des populations les plus défavorisées et les plus exclues du progrès. Il s’agit de l’emploi des jeunes, la protection sociale et l’accès équitable à la justice pour tous les citoyens et le contrôle de l’action gouvernementale. C’est son devoir. Et j’entends combler les espoirs et les attentes des populations”, a-t-il assuré.

En Commune VI, il y a un problème d’eau potable, de route, de lotissement, d’acheminement des immondices, de non-curage des caniveaux provoquant des inondations. La plupart des quartiers ont été vendus, privant les jeunes de tout espace de réjouissance, a reconnu le candidat de l’URD.

Pour la Commune VI, l’URD s’est fixé une mission sur une vision. C’est de faire en sorte que la jeunesse prenne conscience de ses capacités. Il s’agit de toute une politique de jeunesse à revoir. C’est de faire en sorte d’organiser cette jeunesse, lui redonner l’initiative. Une fois ce challenge relevé, les politiques du gouvernement seront au service du peuple. “Ce sont les options prioritaires de la liste URD constituée à plus de 70 % de jeunes et de femmes”, a-t-il précisé.

Bréhima Sogoba

 


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here