Existence très controversée du dépôt d’ordures de Médina-Coura: Les populations accusent et menacent : pas de rentrée scolaire ce lundi !

73

Pas question de reprise des classes ce lundi, et mieux : le dépôt d’ordures situé ici entre deux écoles et aux portes du Stade Omnisports doit être impérativement et définitivement délocalisée. C’est ce qui ressort de la réunion le mercredi 26 septembre dernier, des habitants du quartier Médina-Coura, aujourd’hui très remontés contre certains responsables coutumiers, communaux, politiques, entre autres.
Ont pris part à ladite rencontre dans l’enceinte de l’établissement, les parents d’élèves et chefs de familles du quartier. A l’ordure, ou du moins, à l’ordre du jour, l’existence très controversée du dépôt de transit d’ordures situé entre une Ecole Fondamentale (Mamadou Diarra N°2), le Centre de Formation Professionnel (CFP) et le Stade Omnisports Modibo Keïta et à environ 300 mètres du marché Dossolo Traoré (Marché de Médine).
Encore au moment où nous mettions sous presse, l’endroit était tout simplement invivable et une équipe du service d’assainissement OZONE tentait désespérément de le nettoyer. Désespérément, disons-nous, dans la mesure où il s’agit véritablement d’un travail titanesque. Le dépôt en question accueille tous les jours les ordures de nombreux quartiers des communes I, II, III et IV. Et le rythme d’enlèvement ne suit pas celui des évacuations.
A l’issue de ladite réunion, les participants ont, à l’unanimité exigé la délocalisation pure et simple dudit dépôt. Et dans l’immédiat, ils ont annoncé la non-reprise des cours au niveau de l’Ecole fondamentale initialement prévue ce lundi sur toute l’étendue du territoire. Pas à Médina-Coura, en tout cas, ce, pour des raisons de santé !
En marge de ladite réunion, un des habitants du quartier a tenu à dire haut ce que nombre de ses frères et sœurs disent bas. Il s’agit de Bréhima Kouyaté Ibou dit «Grand Griot».
«Qu’on se dise la vérité», lance-t-il. «Toute personne censée sait pertinemment que cet endroit n’est pas fait pour servir de dépôt d’ordures parce que situé dans une zone très fréquentée et pendant les 12 mois de l’année. Il s’agit de l’Ecole Fondamentale de Médina-Coura, du CFP, le Stade Omnisports et non loin du marché. Ces endroits accueillent quotidiennement des milliers de personnes. Cela n’a pas empêché certains responsables du quartier de donner leur caution pour l’installation de ce dépôt. En vue de convaincre les populations, ils ont prétexté ce jour que les ordures seront enlevées au jour le jour et qu’il n’y aurait point d’amoncellement. Mais voyez-vous-même aujourd’hui ces montagnes d’ordures ! ».
Et qui sont donc ces responsables ayant donné leur caution ?
De l’avis M. Kouyaté, c’est le maire Adama Sangaré en premier qui a initié l’opération. Il a eu ensuite le feu-vert des autorités coutumières et de certains jeunes du quartier. L’orateur soupçonne certains d’entre eux d’avoir perçu des pots-de-vin.
Et quid des hommes politiques ? «Si le député Karim Keïta, à ses dires, bénéficie d’une circonstance atténuante pour être un nouveau-venu, ce n’est pas le cas de Hadi Niangado dit Jo Walaki. Il était député au moment de l’installation du dépôt. Il n’a rien fait pour l’empêcher. Le Maire de la Commune II, Issouf Coulibaly non plus, n’est innocent… Nous les interpellons tous aujourd’hui pour nous débarrasser définitivement de ce dépôt d’immondices. Définitivement ! ».
Selon un Médecin ressortissant dudit quartier, avec ces ordures dans cet espace très fréquenté, une épidémie aura des conséquences désastreuses non seulement pour les habitants dudit quartier, mais aussi pour tous ceux du District. Un problème de santé publique donc !
B.S. Diarra

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here