17eme championnat d’Afrique des seniors individuels de jeu de dames : N’Diaga Samb du Sénégal s’adjuge le trophée

48

Du 19 septembre au 3 octobre s’est déroulé à l’hôtel Olympe de Bamako, le 17ème championnat d’Afrique des séniors individuels de jeu de dames qui a enregistré la participation de dix-huit (18) joueurs venant de huit (8) pays.

La cérémonie de clôture de ce 17ème championnat d’Afrique des seniors individuels s’est déroulée le lundi 3 octobre dernier, sous la présidence de Kassim Sangaré, représentant du ministre des Sports, en présence de Mahamadou Sidibé, directeur national des Sports, Oumar Thiéro, secrétaire générale de la Confédération africaine de jeu de dames et Abdrahamane Boua Sissoko, président de la Fédération malienne de jeu de dames.

Ont participé à ce championnat, dix-huit (18) joueurs venant de huit pays : Sénégal, RD Congo, Burkina-Faso, Cameroun, Cote d’Ivoire, Guinée, Bénin et Mali. Ils se sont affrontés entre eux et celui ayant remporté le maximum de victoires a été déclaré champion. Après deux semaines d’affrontement, le Sénégalais N’Diaga Samb s’adjuge le trophée avec 8 victoires et 9 matchs nuls, suivi de Alain Dingombe de la République démocratique du Congo avec 6 victoires, 10 matchs nuls, 1 défaite. La troisième place est revenue à Jean Marc Ndjofang du Cameroun avec le même score que le joueur classé deuxième, les deux joueurs étant départagés grâce au temps de jeu qu’ils ont enregistré.

Dans son discours de clôture, Kassim Sangaré, le représentant du ministre des Sports, a souligné que la participation des uns et des autres à ce tournoi prouve l’intérêt qu’ils portent au devenir du sport en général et du jeu dames en particulier. Avant de préciser qu’elle est également l’expression de la ferme volonté de ne ménager aucun effort en vue de la vulgarisation et la promotion de la discipline, au-delà de nos frontières.Il a conclu ses propos en précisant qu’à l’issue de ce championnat, il n’y a ni vainqueur, ni vaincu, le seul vainqueur étant la Confédération africaine de jeu de dames qui œuvre inlassablement pour l’essor de la discipline en Afrique.

Mohamed TRAORE

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here