Fédération Malienne de Football (FEMAFOOT) : Les joueurs locaux maliens attendent leur argent

48

L’équipe malienne est classée deuxième du Championnat d’Afrique des Nations de Football (CHAN 2016) à Kigali. Une place honorable pour cette équipe qui est tombée les armes à la main, en finale face au R.D.Congo. Ces jeunes joueurs avaient droit à des primes de match, perdiems d’internat et un fonds de la CAF destiné à récompenser les finalistes.

Selon une source bien introduite, chaque joueur n’a reçu que 2.700.000 FCFA de la part du Ministère des Sports, puis plus un copeck. En ce qui concerne le montant de  la CAF destiné à récompenser les finalistes, absolument rien n’est tombé sous leurs dents. Pis, leurs maigres perdiems d’internat de 7 000 FCFA par jour qui font environ 200 000 FCFA, sont aussi confisqués. Notre source affirme que les jeunes footballeurs sont trimbalés par la Fédération Malienne de Football dans leur tentative d’entrer dans leurs droits.

« Nous avons été au Ministère des Sports pour réclamer notre argent, nous avons été orientés vers la FEMAFOOT. Quand nous sommes partis là-bas, eux nous ont renvoyés vers le Ministère des Sports. Finalement nous ne savons plus où donner de la tête Nous cherchons désespérément notre argent », témoigne un joueur.

Le Ministère des Sports, à travers le Chargé de Communication, a dégagé toute responsabilité du département dans cette affaire, sans pour autant démentir les faits. « Ce fonds est géré par la fédération », affirme-t-il.

Leurs devanciers, les cadets, qui avaient remporté le trophée et les Aiglons finalistes,  ont tous bénéficié chacun de 21millions FCFA venant des fonds de la CAF. Mais rien pour le moment pour ces joueurs qui ont mouillé le maillot pour le Mali. Pour rappel, dans le quotidien ‘’L’indépendant’’, le ministre des sports avait exigé à la FEMAFOOT de partager les montants perçus de la CAF entre les joueurs.

Qui bloque les sous des footballeurs ou alors qui veut les détourner ? Pour la énième fois, les autorités sont interpellées pour mettre un terme à cette pratique qui est sans doute un facteur de démoralisation de nos sportifs qui hissent le drapeau national à travers le monde.

M. Fofana


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here