Troisième licence de télécommunications avec ATEL-SA : Bientôt les premières tonalités !

92

Un immeuble bien situé parce que surplombant la place CAN de l’Aci 2000 devra servir de direction générale à Atel-sa, opérateur de la troisième licence, qui s’apprête enfin à démarrer ses activités suite à un contrat clé en main signé avec l’équipementier télécoms chinois, Huawei, pour la fourniture et le déploiement du réseau d’Atel-sa, grâce à un financement de 10 milliards de la Banque ouest africaine de développement (Boad) au mois d’avril de l’année dernière.

Au mois de mars de l’année dernière, on ne pensait pas attendre encore plus d’une année pour voir disponible les services de télécommunications de l’entreprise Atel-sa, filiale au Mali du groupe Planor présidé par l’homme d’affaires burkinabé Apollinaire Compaoré dont le nom est associé à l’acquisition de la troisième licence de télécommunications globales du Mali depuis 2013.

En effet, au cours d’une conférence de presse tenue au courant de ce mois de mars de l’année dernière, la direction générale d’Atel-sa rassurait de la progression de l’implantation de la société au Mali et surtout en mettant l’accent sur l’achèvement de la construction de la quasi-totalité de ses sites télécoms.

C’était d’autant plus rassurant que le mois suivant, avril 2015, Atel-sa bénéficiait du concours de la Banque ouest africaine de développement (Boad) à travers un prêt de 10 milliards Fcfa destinés au financement des équipements destinés au déploiement du réseau de la société télécoms. L’incontournable équipementier télécoms en Afrique ces dernières années, le géant chinois Huawei, a été choisi pour la fourniture et le déploiement du réseau d’Atel-sa. Apparemment, il ne devait y avoir d’entrave à l’entrée en service de l’entreprise Atel-sa, suite à ce contrat de fourniture clé en main signé avec Huawei, entre autres dispositions prises.

Mais l’attente restera encore longue car depuis lors point de tonalité de la troisième licence de télécommunications, alors que les autorités publiques maliennes commencent déjà à scruter l’horizon en ce qui concerne la quatrième licence de télécommunications.

Mais il semble bien que les choses commencent à bouger ces derniers temps avec un regain d’activités noté au niveau du staff du président du Conseil d’administration de l’entreprise Atel-sa dans la capitale malienne, Apollinaire Compaoré. Ce qui intervient après l’accord de garantie de quatre milliards signé avec le Fagace. Cela représente 40% du crédit à mobiliser par ATEL-Mali auprès de la Banque ouest africaine de Développement (Boad) au titre de l’accor

d de prêt précité.

Une lueur d’espoir de voir enfin Atel-sa se confronter à deux gros concurrents que sont Orange et Soltelma dans un marché où le ticket d’entrée s’avère très élevé. En effet, il nous revient qu’après avoir gardé le silence pendant plusieurs mois, depuis la signature des contrats de bail avec les propriétaires d’immeubles convoités pour servir de locaux à usage administratif et commercial, Atel-sa aurait fait signe au mois de septembre pour rassurer les bailleurs qui avaient déjà encaissé plusieurs mois de loyer.

A.B.N.

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here