Elaboration d’un livre blanc sur le processus de paix: La Fondation Balanzan convie les jeunes des partis et des organisations de jeunesse

54

La Fondation Balanzan pour la gouvernance et la stabilité a tenu, le samedi 8 octobre 2016 à la maison des Aînés, sa troisième session du cadre pour l’observation, la veille et l’alerte citoyen (COVAC) avec les jeunes leaders des partis politiques et les principales organisations de jeunesses. Objectif : élaborer un document d’analyse stratégique du processus de paix et de proposition d’un dispositif d’information sur la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger. La rencontre était présidée par le ministère de la sécurité et de la protection civile.

Après avoir souhaité la bienvenue à cette 3ème session du Cadre pour l’Observation, la Veille et l’Alerte Citoyen, le vice-président de la Fondation Balanzan Fassiriman Diakité a fait savoir que les thèmes retenus de cette rencontre devraient, avec la contribution des participants, aider les décideurs à engager des actions salutaires pour l’atteinte des objectifs fixés par l’accord. Selon lui, cette session s’inscrit dans la suite logique de l’action citoyenne entreprise par la Fondation et qui fait écho à l’appel contenu dans l’article 51 de l’accord de paix et de la réconciliation.

Il ajoutera que l’objectif visé de cet atelier consiste à élaborer un document d’analyse approfondie des leçons à tirer du processus de paix, leurs impacts sur l’état de la mise en œuvre de l’accord et la mise en place d’un dispositif d’information approprié en conséquence. Le document vise à recueillir les avis des jeunesses des partis politiques et des principales organisations de jeunesse.

Pour le Président du Réseau des Jeunes des Partis Politiques, Bengaly Guindo cette initiative qui est de contribuer à une forte implication des jeunes dans le processus de paix et de réconciliation, constitue une action salutaire qui mérite un encouragement soutenu d’autant plus que ceux-ci représentent les principaux acteurs du jeu démocratique. A l’en croire, ce projet va aussi permettre de continuer le chemin tracé pour l’atteinte des objectifs et de consolider les acquis du RJPPM, qui est de mettre en symbiose les initiatives républicaines de toutes les entités jeunes des partis politiques et sociétés civiles.

Aux dires du représentant du ministre de la sécurité et de la protection civile, le Général Yacouba Diallo non moins directeur national du Programme d’Appui à la Gouvernance Partagée de la Sécurité et de la Paix (PGPSP), l’objectif de cette session cadre parfaitement avec l’agenda de leur institution à savoir : l’implication des sociétés civiles dans la gestion de toutes les problématiques auxquelles la nation est confrontée en termes de gouvernance de la paix, de la sécurité et du développement. Il précisera que le mécanisme citoyen, constitue assurément, un gage de certitude pour l’application effective des engagements pris de bonne foi par toutes les parties et que cela va contribuer naturellement à la garantie de non récurrence du conflit.

Ousmane Baba Dramé

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here