Stade Malien de Bamako : « Des changements profonds sont nécessaires et obligatoires » dixit le président Youssouf Traoré

79

Presque deux semaines après le titre de champion 2016 décroché avec brio par le Stade Malien de Bamako, votre journal a rencontré le président par intérim, Youssouf Traoré plus connu sous le nom de Bani Youssouf. C’est un président heureux et ravi qui a tenu à dévoiler ses ambitions pour la grandeur de son club de cœur.
Nommé président par intérim à l’unanimité des membres du comité de gestion du club suite au départ de son président Boukary Sidibé ‘’Kolon’’ (promu comme ambassadeur aux Emirats Arabes Unis), Youssouf Traoré peut se dire légitimement heureux et ravi d’avoir obtenu son premier titre majeure (titre de champion du Mali 2016) en tant que premier responsable du club. « Je remercie le bon Dieu pour nous avoir permis de décrocher ce titre de champion loin d’être évident au départ. Les mots me manquent pour exprimer tout ce que je ressens et je tiens tout de même à remercier tous ceux qui ont placé leur confiance en moi pour diriger ce grand club » confie-t-il.
Pour le président Traoré si le Stade Malien aspire à devenir l’un des plus grands d’Afrique, il faudrait que beaucoup de choses changent. « Pour l’instant je ne suis qu’un président intérimaire mais d’ici la reprise de la nouvelle saison nous allons organiser une assemblée générale élective qui sera ouverte à toute personne désireuse de présider aux destinées du club. En tout cas rien ne sera plus comme avant si on veut que le club goûte encore les délices de la coupe des clubs d’Afrique. Il est temps que nous ne mêlions pas des querelles futiles »indique t-il.
A la question de savoir s’il élu par la prochaine assemblée générale comme président, quels seront ses projets futurs pour le club, Youssouf Traoré répond : « Si je suis élu j’imposerai à tous les membres du comité de gestion le paiement d’une caution chaque mois. Je ferai en sorte que des magasins et même une école soient construits pour location sans oublier l’aménagement d’un grand parking car nous avons un grand espace et le retour de l’opération des cartes de 2000, 10000, 25000 jusqu’à 100000.
Cela est possible si on a une bonne comptabilité compétente et dévouée. Pour diminuer le coût de l’électricité, je ferai en sorte que des forages soient installés » déclare-t-il. Le président des Blancs de Bamako a tenu à rendre hommage à son prédécesseur, Boukary Sidibé ‘’Kolon’’ pour tous ces efforts et son sacrifice consentis pendant ses six ans de présidence. En tout cas si Youssouf Traoré venait à être élu président du Stade lors de la prochaine assemblée générale élective et s’il veut atteindre ses objectifs envisagés, il devrait se débarrasser de toutes les écuries d’Augias.
En effet il n’est un secret de polichinelle pour personne (et cela est valable pour les grands clubs) quand il s’agit de fêter des performances du club ou d’aller parler dans les médias, ils sont les premiers à se faire voir comme si sans eux le club disparaitrait. Même quand il s’agit d’un problème financier, personne n’est là sauf le président comme si c’es lui qui détient l’argent du monde entier. Pour qui connait le retard du paiement des subventions issues du sponsor officiel, c’est le président qui se charge de payer des salaires, primes des joueurs sur fonds propres.

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here