Coopération bilatérale: le retour du Mali sur l’échiquier international

47

En ce mois d’octobre le Mali a reçu la visite de beaucoup de diplomates. Ce qui explique un réel dynamisme de la diplomatie malienne et met au grand jour le retour du pays sur l’échiquier international.

Avec la visite du vice-président indien Hamid Ansari, de la chancelière allemande Angela Merkel et mercredi et jeudi du ministre russe chargé du Moyen-Orient et de l’Afrique, Mikhaïl Bogdanov, le Mali signe son grand retour dans le concert des nations.

Ces visites s’inscrivent dans le cadre de la consolidation des relations amicales qui existent entre le Mali et ces différents pays, mais aussi il s’agit d’aider le Mali en matière de développement, de bonne gouvernance et de sécurité. Les enjeux de ces visites sont, entre autres, la crise sécuritaire, l’aide au développement, la situation d’ensemble des relations internationales, la mise en œuvre de l’accord de paix, la Minusma, le rôle de la communauté internationale, des communautés régionales (Cédéao, UA), la lutte contre le terrorisme, le problème de la migration, etc.

Avec une bonne gestion de ces partenariats dans la plus grande sincérité, la population malienne peut être rassurée. Dans le sens où ces partenariats visent la sécurité nationale du pays. Les attaques à mains armées, le narcotrafic, le banditisme seront réduits. Ces défilés de diplomates sur notre territoire en ces moments de crise donnent l’espoir d’un changement.

Mariam Camara


Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here