Affaire foncière dans le Bélédougou: Le Ministre Bathily vole au secours de 17 victimes d’accaparement illicite des terres

35

Sur initiative de l’Association pour le Mali (APM), le Ministre des Domaines et du Cadastre de l’Etat, Me Mohamed Aly Bathily, était dans la capitale du Bélédougou, samedi 8 octobre 2016. Le but de cette visite dite ‘’citoyenne’’ était d’expliquer aux populations le droit foncier, de recueillir leurs préoccupations et éventuellement d’ébaucher des solutions pour soulager les victimes.

La spéculation foncière, autrefois méconnue dans le Bélédougou, est devenue de nos jours un pactole sinon un gagne-pain pour des individus qui ignorent l’existence des lois garantissant le droit foncier au Mali. Au regard de l’ampleur du fléau dans le pays, le ministre Me Mohamed Aly Bathily fait de la sensibilisation des citoyens sur le droit foncier et le devoir des citoyens son credo. Raison pour laquelle, Me Bathily a été invité par l’association pour le Mali (APM) afin de voler au secours des paysans dépossédés de leurs terres de culture par des élus au profit des spéculateurs et hommes d’affaires.

Lors de cette visite dans le cercle de Kolokani, le ministre a fait escale à Kwôdialanda, où il a touché du doigt les problèmes fonciers et la souffrance des victimes face à des spéculateurs déterminés. Selon lui, il faut donner aux citoyens les moyens de se défendre. « La loi est l’incarnation du contrat social pour que nous renoncions à pratiquer la violence, l’insécurité et nous confions la gestion de nos problèmes », déclare t-il. Toutefois regrette le ministre, « cet important patrimoine est aujourd’hui vendu par les spéculateurs fonciers engendrant d’énormes pertes en vie humaine ». Face à cette injustice, le ministre Bathily promet de faire la lumière sur des faits pour que Kodialanda puisse désormais redevenir un patrimoine collectif.

Tout comme Kodialanda, la ville de Kolokani a aussi réservé un accueil chaleureux au ministre Bathily. Dans les échanges, le ministre a été interpellé par 17 personnes victimes d’accaparement illicite des terres qui ont été entendues par le ministre des domaines et du cadastre de l’Etat et, en tant que président de l’association APM. En réponse, Me Bathily a rassuré avoir pris bonne note. Il a invité les plaignants à constituer leurs dossiers pour que justice soit faite. Me Bathily a réaffirmé sa volonté d’en découdre avec les spéculateurs fonciers.

Aux termes de cette visite, Ibrahima Maré, Président exécutif de l’Association pour le Mali (APM) et Blaise Diarra, Président de la coordination des associations de Bélédougou se sont dits très satisfaits.

Bourama Camara*stagiaire envoyé spécial*

aBamako