Inauguration de la station compacte de Kabala : Plus de 300 000 personnes desservis en eau potable

169

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, en compagnie du premier ministre Modibo Kéita, des membres du gouvernement, des présidents des institutions, des diplomates accrédités au Mali, des Partenaires techniques et financiers (Ptf), les gouverneurs de Koulikoro et de Bamako (El Hadj Sékou Coulibaly et Ami Kane), etc., a coupé le 17 Octobre 2016, le ruban symbolique de la station compacte de production d’eau potable de Kabala (commune rurale de Kalabancoro). Les 96 villages de la commune et le Maire Issa Bocar Ballo, ont réservé un accueil chaleureux chef de l’Etat.

L’ouvrage qui a été inauguré a coûté un peu plus de 9 milliards de FCFA financés par la Banque Islamique de Développement (BID). Les nouvelles infrastructures permettront d’assurer l’accès à l’eau potable de plus de 300.000 âmes dans les localités de Kabala, Kalabancoro, Tiébani et de la Commune V de Bamako. Les travaux réalisés ont porté particulièrement sur: la construction d’une station compacte pouvant produire 18.500.000 litres d’eau potable par jour ; la pose d’un réseau d’adduction et de distribution d’eau sur une longueur de 74,2 km ; la construction d’un réservoir de stockage de 4000m3 ; la réalisation de 1.000 branchements promotionnels et de bornes fontaines.

Les travaux ont été réalisés par le groupement d’entreprises Degremont/Builders Diawara Solar, et le contrôle de qualité desdits travaux est l’œuvre du bureau d’ingénieurs Conseils-Cira. Malgré tous ces efforts pour améliorer l’accès à l’eau potable des populations, ajoute le Ministre de l’Energie et de l’Eau, Malick Alhousséini, la production d’eau potable est nettement inférieur à la demande. Le déficit pour l’ensemble de la population de Bamako, ajoute le ministre, atteint 150 millions de litres d’eau potable par jour. «D’où l’adoption d’un schéma directeur d’alimentation en eau potable de la ville de Bamako jusqu’en 2032 par le gouvernement malien. Cet outil de planification prévoit la mise en œuvre du projet structurant de Kabala en 4 phases. Le chantier de Kabala est dans sa 1ere phase de réalisation pour un financement de plus de 170 milliards de Fcfa mobilisés. Avec le soutien des Ptf, 102 milliards ont déjà été mobilisés sur un besoin de 150 milliards en anticipation à la 2ème phase. Les infracteurs attendues de ce projet structurant permettront d’assurer l’accès à l’eau potable à plus de 1.200.000 personnes et d’atteindre, ainsi, un taux d’accès à l’eau potable de plus de 90% contre 65% actuellement. Le département fera tout pour assurer le respect de ces délai, à savoir décembre 2018, afin que contre la période de forte chaleur 2019 se dresse la nouvelle station de pompage d’une capacité journalière de 144 millions de litres, prête à desservir plus de 1.200.000 personnes», explique Malick Alhousséini.

La BID, à travers son représentant, a renouvelé l’engagement sans faille de l’institution bancaire aux cotés du Mali pour la satisfaction des populations en eau potable et dans d’autres domaines. Au nom des groupes de bailleurs de fonds, l’Ambassadeur de France au Mali, Mme Evelyne Decorps, a aussi renouvelé le vœu des Ptf pour que cesse la corvée d’eau potable pour les Bamakois.

Hadama B. Fofana

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here