CMA : La dissidence se renforce

103

Finie l’hégémonie de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA-pro Kidal), quatre autres mouvements viennent de signer un protocole d’accord en son encontre.

Après l’apparition la semaine de la CPA et de la CMFPR-II, la CMA vient d’enregistrer des nouveaux départs. Le Mouvement pour le salut de l’Azawad (MSA) et le Congrès pour la justice dans l’Azawad (CJA), deux groupes créés récemment, ont décidé de faire cause commune avec la CPA et la CMFPR-II.

Le 20 octobre dernier, un protocole d’accord a été signé entre ces mouvements qui sont désormais entrés en dissidence avec la CMA composée du MNLA, du HCUA et du MAA.

Pour les initiateurs à savoir, Mohamed Ousmane Ag Mohamedoun de la CPA, Moussa Ag Pour Ag Acharatoumane du MSA, Ibrahim Abba Kantao de la CMFPR-II, Ousmane Ag Dalla de MJA, la mission principale de la CMA qu’ils représentent est de développer un partenariat stratégique entre les signataires. La déclaration qui a sanctionné la rencontre souligne que les différents groupes doivent parvenir à une ligne commune en vue d’atteindre leurs objectifs respectifs.

Et pour obtenir gain de cause, la CMA dissidente travaillerait à concrétiser l’identité de vue de ses membres sur les voies et moyens de réaliser la satisfaction de leurs revendications. Une équipe technique sera mise en place pour matérialiser ses objectifs.

A l’annonce de l’existence de ce protocole d’accord, Kidal a été en ébullition. Nos sources sont formelles, cette structure qui se réclame de la CMA est un coup dur pour la CMA-pro Kidal. Les deux groupes MSA et CJA, qui étaient jusque-là dans ses rangs constituaient une plus-value au regard du poids de leurs moyens militaires et humains.

La nouvelle donne est de savoir si avec l’existence de deux CMA, la médiation accélérera une quatrième partie.

Alpha Mahamane Cissé

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here