Handball, coupe du Mali : La belle revanche de l’USFAS

72

L’USFAS a, en Dames et Hommes, remporté les deux trophées de Dame coupe en battant, respectivement le Centre omnisports de Missabougou (27-25) et le Sigui de Kayes (36-26), samedi au Palais des sports d’Hamdallaye ACI

Les finales de la coupe du Mali de handball se sont disputées samedi au Palais des sports d’Hamdallaye ACI. Les deux finales ont été remportées par l’USFAS Hommes et Dames face, respectivement au Sigui de Kayes (36-26) et au Centre omnisports de Missabougou communément appelé COM (27-25). Si la finale masculine s’est déroulée à sens unique pour les militaires qui n’ont fait qu’une bouchée des joueurs de la cité des Rails, l’explication entre les Centristes de Missabougou et les Usfasiennes a tenu toutes ses promesses. Comme lors des précédentes éditions, l’honneur est revenu aux Dames d’ouvrir le bal. Cette rencontre, qui mettait aux prises les championnes du Mali en titre, (COM) et leurs dauphines (USFAS), a donné lieu à une belle empoignade qui a tenu en haleine les spectateurs du Palais des sports pendant plus d’une heure.
Dès le coup d’envoi de la rencontre, les deux formations se sont jetées à corps perdu dans la bataille. La domination sera du côté des vice-championnes du Mali, mais celles-ci ne parviendront pas à faire la différence au tableau d’affichage. En atteste le score à la mi-temps : 11-11. En deuxième période les deux formations reviendront avec la même détermination et la même hargne. Mais dès les 5 premières minutes, les Usfasiennes imposent leur jeu et prennent l’avantage au tableau d’affichage : 16-12. Malgré les nombreuses tentatives de la meneuse de jeu du Centre de Missabougou, Djélika Koné encore admirable de combativité, elles ne parviendront pas à refaire leur retard. Certes, les militaires sont restées sous la menace de leurs adversaires pendant tout le match, mais grâce à leur expérience et savoir faire elles ont su gérer leur courte avance jusqu’au bout. Score final : 27-25 pour l’USFAS qui prend ainsi sa revanche sur le COM qui l’a privé cette année du titre de championne du Mali.
Chez les hommes, les militaires sont apparus trop forts pour le Sigui de Kayes. Visiblement en grande forme et sûrs d’eux-mêmes, les USFASiens ont déroulé contre les Kayesiens et régalé leurs supporters venus en grand nombre au Palais des sports. Le score de la finale illustre parfaitement la mainmise de l’USFAS sur la partie : 36-26, soit 10 points d’écart. Pourtant, ce n’est pas faute d’avoir essayé que l’équipe kayesienne a échoué devant le champion du Mali en titre. Au contraire, les joueurs de la capitale des Rails se sont battus comme de beaux diables, mais à aucun moment, ils ne parviendront à prendre la mesure de leurs adversaires, à fortiori, prouver qu’ils pouvaient s’imposer dans cette finale. Dominateurs, dans tous les compartiments de la rencontre, les hommes du technicien Issa Sanou, s’imposeront facilement en première période avec 8 points d’écart (21-13). A la reprise, les militaires continueront sur leur lancée et ne laisseront aucun répit aux Kayesiens. Résultat : ils s’imposeront par le score sans appel de 36-26, soit 10 points d’écart. L’USFAS confirme ainsi sa suprématie et réalise le doublé coupe-championnat. L’année dernière, l’USFAS Hommes avait remporté le titre suprême face à cette même formation de Kayes.
Les deux finales de Dame coupe se sont disputées en présence du président de la Fédération malienne de handball (FMHB), le général Soumana Kouyaté et du directeur national des sports et de l’éducation physique (DNSEP), Mahamadou Sidibé.
Dans son allocution de clôture, le premier responsable du handball malien, le général Soumana Kouyaté s’est réjoui du bon déroulement des finales, avant de féliciter les quatre finalistes pour la qualité de leur prestation. «Je suis satisfait du bon déroulement de la compétition. Les deux équipes, masculine et féminine des militaires, ont démontré que le niveau de handball malien est en nette progression par rapport aux années précédentes. Je suis très satisfait du fait que nous avons pu atteindre tous les objectifs qu’on s’était fixés au titre de l’exercice 2015-2016», dira le président de la FMHB. «Le handball malien a besoin de soutien pour qu’on puisse rehausser notre niveau sur le plan continental. Pour l’atteinte de ces objectifs, je lance un appel aux plus hautes autorités et aux personnes de bonnes volontés pour aider et accompagner la discipline», ajoutera le général Soumana Kouyaté.
A l’instar du premier responsable de la FMHB, le directeur national des sports et de l’éducation physique (DNSEP), Mahamadou Sidibé a également rendu hommage aux équipes finalistes pour leur prestation. «Les quatre équipes finalistes se sont bien illustrées. Qu’il s’agisse du match des filles ou de la confrontation des garçons, les finales ont été plaisantes, passionnantes. Il fallait un vainqueur et ce sont les meilleurs qui ont gagné. Je félicite l’ensemble des équipes et en même temps, j’exhorte la Fédération malienne de handball à poursuivre sa politique de vulgarisation du handball national et de renforcement des capacités des formateurs», dira Mahamadou Sidibé.

S. S. KAMISSOKO

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here