Pr. Tiémoko Sangaré : “La liste Adéma en Commune II restera en compétition

40

Le motif de l’invalidation de la liste de l’Adéma/PASJ ne reposerait sur aucune base juridique.

“La liste Adéma restera dans la compétition”. C’est en ces termes que le Pr. Tiémoko Sangaré, président de l’Adéma, a rassuré ses militants après l’invalidation de leur liste dans la Commune II comptant pour les élections communales de novembre prochain au motif de l’existence de la trace de correcteur pour effacer des ratures. Et c’était lors de la rentrée politique de la section Commune II tenue le samedi dernier à la Maison de la presse.

Placé sous le signe du renforcement de la cohésion et de l’unité du parti, c’est la question de l’invalidation de la liste Adéma de la Commune II qui a dominé les débats. Et la direction du parti n’a pas caché son indignation face à la décision du juge. Le président du parti en premier s’est dit particulièrement outré quand il a appris dans quelle condition leur liste a été invalidée.

“Je suis triste et frustré en même temps, car il s’est produit quelque chose d’inouï, de révoltant et qui rend triste. Ce qui peut amener à réfléchir au destin du Mali à travers un acte posé et qui peut s’avérer préjudiciable à la stabilité de notre société”, a exprimé le président Tiémoko Sangaré.

Pour le Pr. Sangaré, le motif d’invalidation de la liste Adéma ne repose sur aucune base juridique. “Ce qui a été mis en avant pour obtenir cette invalidation de notre liste ne peut être soutenu devant aucune personne sensée et être retenu comme un motif valable”, a déclaré le président Tiémoko Sangaré. Il qualifiera cette décision d’invalidation de déni évident de droit. Et de rappeler que le combat contre le déni de droit est un combat qui ne doit connaître aucune frontière.

Le Pr. Sangaré ajoutera que sans le règne du droit on est dans la jungle. “Mon parti se battra pour que force reste à la loi n’en déplaise à ceux qui pensent que la vie en société ne doit pas être différente de celle de la jungle. Ceux qui pensent qu’on peut tout acheter avec de l’argent doivent comprendre qu’ils vivent dans un vieux pays”, déclarera-t-il.

Néanmoins, le président Sangaré invitera les militants à faire usage de toutes les opportunités légales qui existent afin que le droit soit dit. Avant de les rassurer du soutien du bureau exécutif du parti. “La liste Adema restera dans la compétition”, conclura le président Sangaré sur le ton guerrier, le regard perçant.

Il est à rappeler que cette rentrée politique a aussi été marquée par le retour de l’ancien ministre Sékou Diakité et l’adhésion de nombreux militants.

Oumar B. Sidibé

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here