L’heure de la réorganisation

44

C’est sous le signe de l’union entre tous les militants du Rassemblement Pour le Mali (RPM) que ce 4ème congrès ordinaire s’est déroulé les 22 et 23 octobre 2016 au Palais de la Culture.

Ce congrès avait réuni des délégués de 57 sections de toutes les régions du Mali et de 17 sections de l’extérieur. En plus des partis amis du Mali, ces assises avaient également enregistré la présence de plusieurs partis membres de l’International Socialiste de l’Afrique et d’ailleurs. A la cérémonie d’ouverture, Diawara Aissata Hamata Lady Touré, Présidente de l’Union des femmes a réitéré l’engagement de ses camarades femmes à soutenir les actions du Gouvernement et du Président de la République. « Notre président son Excellence Elhadj Ibrahim Boubacar KEITA s’est personnellement impliqué pour le vote de la loi sur le genre avec le concours de ses députés majoritaires à l’Assemblée Nationale, qu’ils trouvent ici tous nos remerciements et soutiens», a-t-elle ajouté.

La Présidente des femmes a également lancé un appel à toutes ses sœurs à faire attention aux désinformations et à l’intox visant à dénigrer les actions menées par la famille du tisserand en faveur du développement de notre pays. « Nous, femmes du RPM, renouvelons notre engagement et notre soutien indéfectible au Parti et à son Président El Hadj Ibrahim Boubacar KEITA en tout lieu et en toutes circonstances pour relever les prochains défis. Nous demandons et soutiendrons sa candidature à l’élection présidentielle de 2018», a-t-elle précisé.

Après avoir rappelé les actions menées dans le domaine de la gouvernance, les infrastructures, la paix et la sécurité, Boulkassoum Haïdara, Président par intérim du RPM, a souligné que le nouveau bureau qui sortira de ces assises sera à la hauteur. « Je suis convaincu que de nos assises, en sortiront des équipes dirigeantes homogènes, dynamiques, disciplinés, compétentes, soudées et déterminées à accompagner le Président du Parti pour relever le défi du clanisme, du clientélisme, des querelles de positionnement, afin que le RPM, demeure la première force politique de notre pays durant des décennies encore», a-t-il déclaré.

S’agissant la défection, le 26 Septembre 2016, de 4 députés du parti présidentiel, Boulkassoum Haïdara a déclaré que cela doit être prise comme un non évènement ironisant que leur départ ressemble à une sélection naturelle de purification de notre admirable parti.

Il a enfin invité les députés de la majorité parlementaire à réviser les modalités de gestion de leur collaboration qui doivent être fondées sur les respects mutuels et l’esprit de partage. « Je tiens chers camarades à vous souligner que le congrès nous donne aujourd’hui l’occasion de passer au peigne fin le fonctionnement du parti, notamment en ce qui concerne : l’état d’application des statuts et du règlement intérieur ; la politique des alliances électorales ; le fonctionnement des organisations de masse ; les perspectives d’avenir ; le financement des activités etc. ».

Par la même occasion, les représentants de plusieurs partis de la majorité et de l’opposition ainsi que des partis amis venus de l’extérieur se sont adressées aux congressistes. Ainsi, le Secrétaire Général de l’International Socialiste, Louis Ayalla, dira que « Nous sommes un mouvement qui a instauré la démocratie dans le monde pour le bien-être des populations ».

Après avoir salué les actions menées par IBK en faveur de la paix, Louis Ayalla a rappelé que sans la paix et la stabilité, aucun développement n’est possible. Dans son intervention, Tiémoko Sangaré, Président de l’Adema PASJ, a réaffirmé l’engagement de son parti à soutenir les actions du Président de la République. « Le RPM et l’Adema PASJ, nous sommes des partis de gauche et tous membres de l’International Socialiste », a-t-il précisé.

La rencontre a été agrémentée par des intermèdes musicaux animés par l’ensemble instrumental du Mali, Sali Sidibé, Tièfarichi et Dj Mix.

Ousmane Ballo

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here