Commune rurale d’Alafia dans la région de Tombouctou : Le Rotary Club Bamako-Titibougou vole au secours des élèves de l’école de Barize

31

Une cérémonie de remise de kits scolaires a regroupé, le samedi 22 octobre dernier, à l’école de Barize dans la commune d’Alafia (Tombouctou), les acteurs de l’éducation de cette localité. C’était dans une ambiance festive car les populations sont sorties massivement pour soutenir cette donation, œuvre de l’UDC de Tombouctou avec le Rotary Club Bamako Titibougou.
Très heureux pour cette donation, la présidente du Comité de Gestion Scolaire (CGS), le Directeur de l’école et la vice-présidente de l’UDC-Tombouctou n’ont pas caché leur joie. Faty Walet Amoye a d’abord souhaité la bienvenue à l’ensemble des participants avant de féliciter et encourager l’UDC-Tombouctou pour cette belle initiative qui intervient pendant le mois de solidarité. Elle a exprimé sa joie pour le choix de l’école de Barize pour cette donation qui vient soulager les parents d’élèves en détresse composés essentiellement de personnes réfugiées et déplacées retournées à Tombouctou après la crise qu’a traversé le Mali. Le Directeur de l’école, pour sa part dira qu’il n’est guère surpris de cette action de l’UDC-Tombouctou car il connait la valeur intrinsèque des membres qui l’a composent. Il s’est joint à la présidente du CGS pour remercier les donateurs à savoir l’UDC-Tombouctou et le Rotary Club Bamako-Titibougou. Le Directeur ajoutera que les partenaires ne sont pas trompés de cible car les communautés de Barize sont très accueillantes. Avant de promettre que le corps professoral et les parents d’élèves veilleront pour un bon usage de ces kits scolaires ainsi reçus.

Zeïnabou Walet Sidi, dans son intervention a rappelé que cette cérémonie est l’initiative de l’Unité de Développement Communautaire (l’UDC-Tombouctou) avec l’appui financier de son parrain, le Rotary Club Bamako-Titibougou. Selon elle, l’UDC-Tombouctou ambitionne de mener des activités comme le parrainage des enfants, la formation, la sensibilisation et l’information des communautés. Mais aussi le plaidoyer/lobbying, la promotion de l’entreprenariat féminin.

A noter que les UDC ont pour objectif d’établir des partenariats entre Rotariens et non Rotariens en vue d’améliorer ensemble les conditions de vie dans les collectivités, de soutenir les habitants qui répondent activement aux besoins de la collectivité, reconnaissant leur capacité à identifier les besoins les plus pressants et les méthodes de mise en œuvre les plus efficaces. Aussi, il s’agit pour elles de promouvoir des solutions durables aux besoins de la collectivité en impliquant la population dans la conception et la mise en place d’actions de proximité ciblées.

D.K =================

Journée de la Solidarité de la Fondation Orange-Mali : Des dons de plus de 116 millions FCFA pour divers bénéficiaires

Dans le cadre du mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion initié par les plus hautes autorités du pays et qui coïncide avec ses dix ans de service pour le développement du pays, la fondation Orange-Mali a procédé, le jeudi dernier, au Palais des Sports de Hamdallaye ACI 2000 à une importante donation d’une valeur de plus de 116 millions FCFA. C’était en présence du ministre de la Solidarité et de l’Action Humanitaire Hamadoun Konaté, du directeur général d’Orange-Mali Alassane Dieng, de l’administratrice générale de la Fondation Orange-Mali Hawa Diallo et du représentant du maire de la commune IV Issa Sidibé.

Comme les autres années lors du mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion, la Fondation Orange-Mali a procédé le jeudi dernier à une importante donation en nature au profit des structures sanitaires, associations de femmes, centres d’encadrement de l’enfance et des personnes handicapées pour plus de 116 millions FCFA. Les donations étaient constituées de matériels médicaux, de denrées alimentaires, de moustiquaires imprégnées, de kits scolaires, de moulins multifonctionnels, de kits de maraichage, de vêtements et de motos tricycles pour personnes handicapées.

Cette journée de la solidarité de la Fondation Orange-Mali célébrée le jeudi 20 octobre dernier a été aussi l’occasion pour la Fondation de présenter les projets innovants d’éducation numérique en partenariat avec le Ministère de l’Education Nationale et celui de la Femme, de l’Enfant et de la Famille au profit des élèves et des femmes.

L’édition 2016 marque également le 10ème anniversaire de la Fondation Orange-Mali. Dix ans d’engagement et de nombreuses actions de solidarité en faveur des populations vulnérables au Mali, dans les domaines de la santé, de l’éducation, de la culture et la solidarité.

Très engagée dans la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, la Fondation a soutenu et réalisé en dix ans 131 projets dans le domaine de la santé sur toute l’étendue du territoire national.

Face aux difficultés de la scolarisation et le manque d’infrastructures éducatives dans certaines zones reculées du pays, elle a réalisé et soutenu 133 projets éducatifs en dix ans.

En plus, la Fondation Orange-Mali a beaucoup fait dans le cadre de la promotion de la culture en valorisant le patrimoine culturel malien. A ce niveau, elle a financé en dix ans, 101 projets.

Au compte de la solidarité, la Fondation Orange-Mali a entrepris des actions diverses en faveur des groupes sociaux défavorisés qui viennent en appui aux efforts de l’Etat dans sa lutte contre la pauvreté et de l’exclusion sociale. Elle a contribué à l’amélioration de l’accès des populations aux services sociaux de base en réalisant 106 projets dans ce sens.

Selon le Directeur Général d’Orange-Mali Alassane Dieng, en 2016, la Fondation Orange-Mali a réalisé plusieurs grands projets touchant un maximum de bénéficiaires notamment dans ses différents axes d’interventions. Parmi ces chantiers, il a cité la réalisation de deux nouveaux « villages Orange » à Binatomabougou ( Markala) et à Fignan (Koulikoro) portant à trois, le nombre total de villages construits au Mali. Pour lui, un village Orange est une école, un point d’eau ou un centre de santé.

A l’en croire, la Fondation Orange-Mali a procédé à la construction du centre d’accueil et d’hébergement des femmes victimes de fistule obstétricale à Sikasso. Elle a procédé aussi à l’organisation d’une caravane de consultations et d’opérations ophtalmologiques en faveur des personnes âgées et des jeunes dans les localités de Douentza, Nioro du Sahel, Bafoulabé et Bamako. Elle a aussi appuyé la lutte contre les maladies endémiques (Paludisme, diabète, sida etc). Elle a également fourni des dons de médicaments essentiels à l’AMALDEME, au CRLD, au centre pénitentiaire de Bollé. S’y ajoutent la réalisation d’un projet d’adduction d’eau pour zones enclavées dans la région de Kayes et son soutien à plusieurs festivals organisés à travers le pays.

Le représentant du maire de la commune IV Issa Sidibé a félicité la Fondation Orange-Mali pour sa clairvoyance et sa promptitude dans les actions qu’elle mène tout au long de l’année en faveur des populations. Selon lui, en dix ans, la Fondation n’a œuvré que pour le développement. Au niveau des mairies, dit-il, elle contribue aussi dans le cadre de l’assainissement.

A noter que la Fondation Orange-Mali est née de la volonté des actionnaires et du personnel d’Orange-Mali de participer de manière structurée et pérenne à l’œuvre consistant à se préoccuper de son environnement immédiat.

En dix ans, ce partenaire infatigable du développement qu’est la Fondation Orange-Mali a soutenu 451 projets destinés à plus de 100.000 bénéficiaires pour un coût de plus de 4,5 milliards FCFA.

Almihidi Touré

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here