Système Faguibine : A qui profite sa mort programmée ?

36

Dans une de nos parutions, nous évoquions la mort programmé du système Faguibine. Plusieurs mois après cette publication la direction du système Faguibine ne fait rien pour sauver ce joyau. Plus grave, le joyau continue sa descente en enfer.

Autrefois vache nourricière des populations du nord Mali, le système Faguibine du nom du lac Faguibine est en train de mourir de sa belle mort avec son corollaire d’insécurité alimentaire et d’exode massif des jeunes vers la capitale Bamako.

Les populations se plaignent de la mauvaise gestion du système. Elles se plaignent du fait que non contente de n’avoir pas effectué les travaux d’aménagement des chenaux d’alimentation, la direction a laissé l’eau du fleuve passée sans faire le sous creusement.

Pendant les tempêtes de vent, le sable vient boucher les drains vers les champs. Donc, le sous creusement consiste à faire sortir ce sable pour que le lit principal dans lequel passe l’eau se partage entre les bras.

Ce travail devait se faire depuis le mois de juillet, bien attendu que c’est au mois d’août que les marigots sont alimentés par l’eau.

Selon, nos informations, une centaine de motopompes destinées aux paysans a subitement disparu. Que dire des 100 tonnes d’aliments bétails destinées aux éleveurs, mais qui se sont retrouvées aux mains des commerçants de Goundam et de Tonka.

Les populations de Goundam, par la voix du président de l’association pour le développement de Goundam, ne comprennent pas que tous les services de l’Etat soient présents à Goundam, excepté le système Faguibine.

Le système Faguibine est pourtant le plus grand service de la localité par l’ampleur de son budget et les missions qui lui sont conviées.

Les populations nous informent que seul le gardien est sur place pour garder des bureaux vides. Aux dires des populations c’est un véritable malaise qui secoue la structure.

Elles interrogent le directeur sur les raisons de la démission de son ex adjoint. En plus, elles veulent savoir pourquoi, l’actuel adjoint ne siffle pas dans la même trompette que le directeur. Autant d’interrogations qui attestent du malaise dans la gestion du système Faguibine.

Les populations aujourd’hui accusent clairement la structure chargée de sauver le Faguibine comme responsable de sa mort programmée.

Il faut noter le système Faguibine a pour mission de l’aménagement, le développement et la protection du Faguibineà travers, entre autres, la réalisation de travaux de maintenance des chenaux d’alimentation du système; le développement des cultures et des productions animales; la réalisation de toutes actions devant permettre l’accroissement de la production et de la productivité agricoles et des revenus des paysans de la zone; l’émergence d’organisations paysannes crédibles; et la protection de l’environnement.

K.A

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here