Lutte contre le trafic de drogue et le crime transnational organisé : Les forces de sécurité dotée de dix véhicules par l’ONUDC

125

C’est au total 10 véhicules de marque Toyota Hilux qui ont été remis à la Police nationale, la Gendarmerie nationale et l’office central des stupéfiants. Cet appui de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) rentre dans le cadre de la mise en œuvre du projet de « Renforcement de la justice pénale et des capacités d’application du droit dans le sahel en vue de prévenir et de combattre le trafic illicite et le crime organisé transnational et leurs liens avec le terrorisme », initié par l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime. La remise de ces véhicules s’est déroulée le mercredi 26 octobre 2016 dans la cour du ministère de la Sécurité Intérieur et de la Protection Civile en présence du ministre de tutelle, le Général de Brigade Salif Traoré.

Du constat fait par le conseiller à l’ambassade du Japon, Shigeru Kondo, la région du Sahel demeure une zone favorable au développement de divers types de trafics. Ce qui constitue, dit-il, une menace pour la stabilité politique et le développement économique social et culturel pour les pays voisins.

Pour faire face aux différents trafics, activités terroristes et  conflits armés, le Japon entend renforcer les liens de coopération entre les deux nations  à travers la remise de ces dix véhicules aux forces de sécurité malienne.

Le représentant régional de l’ONUDC pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Pierre Lapaque a indiqué qu’il faut des cadres légaux, des hommes engagés, des moyens (techniques de surveillance), une volonté politique forte et des véhicules adaptés à la logique du terrain. Ces dispositions permettront, dit-il, de lutter efficacement contre le terrorisme.  Quant au ministre de la Sécurité Intérieur et de la Protection Civile, Général de Brigade Salif Traoré, il a rappelé aux hommes de la Police nationale, la Gendarmerie nationale et l’office central des stupéfiants la nécessité de venir à bout  contre le trafic de drogue, de stupéfiants, d’armes, de cigarettes, le crime et le terrorisme. Et de conclure « Si on arrive à combattre ces maux, on pourra vaincre le terrorisme »  Notons que le Programme Sahel de l’ONUDC a été mis en place afin de contribuer à la stratégie intégrée de l’Organisation des Nations Unies (ONU) pour le Sahel lancée en conseil de sécurité de l’ONU en 2012, elle bénéficie du soutien du gouvernement Japonais.

Sidiki Adama Dembélé


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here