RPM à Gao : le ministre Abdoulaye Idrissa et Abdramane Diakité enterrent la hache de guerre

69

La mise en place du Bureau Politique National le week-end dernier vient de montrer à suffisance le degré de militantisme et de responsabilité de certains acteurs. Si l’on observe l’ossature du bureau. C’est la famille RPM qui gagne car, plusieurs cadres du parti qui ne parlaient pas le même langage se retrouvent face à face pour se donner la main. Et cela, pour l’intérêt du parti. Avec Maiga comme vice-président et Diakité à la communication, le parti di tisserand se sentira mieux dans la cité des Askias. Les choses risquent donc de manger au RPM de Gao car, ces deux hommes ne parlaient pas le même langage depuis un moment.
BUREAU NATIONAL DU RPM: Des postes pour juste ‘‘ne pas frustrer’’

Composé de 81 membres le nouveau bureau du parti RPM dispose des postes qui n’ont pas en réalité leur raison d’être. Des postes accordés à des bailleurs des figures arrivistes qui ne doivent pas se sentir négligées par le parti du tisserand au vu et au su de tout l’effort qu’elles fournissent, bien entendu, des efforts financier, matériel, et surtout des efforts en termes de mobilisation. C’est bien le cas de bon nombre des membres de ce bureau dirigé par Bocari Tréta.

CPI : La Gambie aussi claque la porte !

La Gambie n’est plus membre de la cour pénale internationale depuis ce mardi 24 octobre 2016. Le pays de Yaya Jameh accuse la juridiction internationale de passer sous silence ‘‘les crimes de guerre des pays occidentaux’’. La Gambie est ainsi le 3èmeafricain a quitté la CPI après le Burundi et l’Afrique du Sud. Les raisons évoquées sont les mêmes : La CPI est partiale entre les chefs d’Etat occidentaux et africains.

DECES DE LA MERE DE DIONCOUNDA : La fin d’un lien de parenté très exemplaire

Agée de 95 ans, la mère du Pr Dioncounda Traoré est décédée mardi dernier. Djènèba Traoré dite Djé était en convalescence depuis le 12 Octobre dernier à la clinique pasteur où elle a rendu l’âme. Paix à son âme ! Une chose que l’on retient de cette grande mère nationale, c’est que son fils Dioncounda, malgré son statut de haute personnalité de ce pays, s’est toujours affiché affectueusement aux côtés d’elle. C’est lui qui faisait les petites courses au marché pour elle, renchérit-on dans le voisinage de la famille Traoré.

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here