Lumière pour tous : Un contrat de gré à gré, une grosse affaire de sous impliquant le malien Batchily

80

Au Mali, dans son pays natal, son nom suscite l’émoi chez certaines personnes qui ont du mal à oublier les séquelles des ratés de quelques projets qui étaient destinés à leur épanouissement.

Des projets qui collent à jamais à la peau de Samba Batchily comme un sangsue, à cause des différents articles publiés dans la presse locale.

Il a été sérieusement tancé pour ses implications supposées.

Les scandales liés aux projets Paxi Pro et Passeports biométriques, les maliens s’en souviendront encore longtemps.

C’est justement en faveur de la mise en œuvre, ici en Guinée, d’un autre projet très ambitieux du Président Alpha Condé, qui tentait de soulager sa population avide d’électricité à l’époque, que Batchily a fait parler de lui.

Ci-haut sur la photo, habillé en veste noire, le richissime homme d’affaire malien décrochera avec sa société ADS, sans coup férir, le cessâmes, le plus gros contrat de la fin du premier mandat du régime d’Alpha Condé, autrement appelé le contrat juteux des 30 mille lampadaires.

L’opération a couvert 33 préfectures et 304 sous-préfectures. A ce jour, d’après un constat fait par notre rédaction, plus de la moitié de ces lampadaires ne sont pas restés allumés six (6) mois après leur installation.

Un autre scandale qui a fait à l’époque le choux gras de l’opposition politique. Celle-ci avait dénoncé les conditions de passation du marché.

Dans les prochains articles, nous reviendrons en détail non seulement sur ce contrat, mais aussi sur d’autres appétits que nourrit celui qui se fait passer pour un des «bons petits» du Président de la République et qui devrait en profiter.

ML Cissé

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here