Détérioration de la sécurité dans le District de Bamako et ses environs: « Le Gouvernement étale son incompétence à assumer ses responsabilités de protection des habitants de la capitale », selon l’opposition républicaine

45

Communiqué sur la détérioration de la sécurité dans le District de Bamako et environs
Les partis de l'opposition républicaine et démocratique ont tenu Une réunion extraordinaire, samedi 29 octobre au siège du PARENA, sur la dégradation de la situation sécuritaire au Mali en général et à Bamako en particulier.
Les dirigeants de l'opposition expriment leur profonde inquiétude devant l'incapacité du Gouvernement à assurer la sécurité des personnes et des biens dans le District de Bamako et alentours.

Outre le phénomène nouveau d'enlèvements d'enfants en bas âge, des individus armés ont, entre le 21 et le 27 octobre 2016, semé la terreur et la désolation, et ont fait coulé du sang: Sanankoroba (pharmacie et péage), Kalifabougou, Djélibougou, Ecobank, entre autres.
Incapable d'assurer la sécurité des populations au Nord et au Centre du pays, le Gouvernement étale son incompétence à assumer ses responsabilités de protection des habitants de la capitale.
L'opposition note encore une fois l'inefficacité du Gouvernement à résoudre les problèmes du pays.

Ce sont les fondements mêmes de notre société qui sont menacés.
L'opposition interpelle le président de la République dont la responsabilité est engagée. Elle l'exhorte à prendre la mesure de la dégradation de la situation du pays.
Pour les partis de l'opposition, la solution à l'impasse actuelle, c'est la tenue de concertations inter-maliennes sérieuses pour sauver le pays.
Bamako, le 29 octobre 2016

Pour les partis de l'opposition républicaine et démocratique
Le chef de file

Soumaila Cissé

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here