Amadou Koïta, ministre de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne : ‘’Le rétablissement du Service National des Jeunes est une idée lumineuse’’

55

Le gouvernorat du District de Bamako a abrité le jeudi 27 octobre 2016, les travaux de l’atelier d’information et d’appropriation du Service National des Jeunes (SNJ). Cet atelier organisé par le département de la jeunesse et de la construction citoyenne a pour objectif de mieux cerner non seulement le Service National des Jeunes, mais aussi à favoriser l’éclosion des idées en vue de permettre une mise en œuvre efficiente. La cérémonie d’ouverture dudit atelier était présidée par le ministre de la jeunesse et de la Construction citoyenne, Amadou Koïta en présence de son homologue, Mahamane Baby, ministre l’Emploi et de la Formation Professionnelle et d’autres personnalités.

Dans ses mots de bienvenue, le représentant du maire de la Commune IV du District de Bamako, Issa Sidibé s’est réjoui de la tenue de cet atelier. Puis, il a invité les acteurs à faire preuve de transparence dans le choix des Hommes pour le SNJ. Pour sa part, le ministre de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne, Amadou Koïta a fait savoir que le présent atelier dont l’objectif ultime est de mieux cerner le Service National des Jeunes, vise aussi à favoriser l’éclosion des idées en vue de permettre une mise en œuvre efficiente. Avant de signaler que le SNJ s’assigne trois fonctions principales : la première fonction est celle de la formation physique des jeunes ; la deuxième fonction est celle de la formation morale en vue de développer chez les jeunes l’esprit civique, le loyalisme qui constitue, mieux que le dévouement, la soumission à l’autorité établie ; et la troisième fonction est celle de la formation professionnelle visant à renforcer chez les jeunes leur employabilité et leur insertion dans le tissu socioprofessionnel pour promouvoir le développement économique et social, a expliqué le ministre. «Au regard du caractère stratégique de ces fonctions dans le processus global de développement du pays, j’allais dire au regard de ces atouts, vous conviendrez sûrement avec moi que le rétablissement du Service National des Jeunes dans le contexte qu’a connu le Mali à partir de janvier 2012 est une idée lumineuse et qu’il faut saluer la clairvoyance de Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Kéïta, Président de la République», a conclu le ministre Koïta.

Aguibou Sogodogo


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here