Pour la réalisation de 52 fontaines d’eau au Mali, le BIPREM en plaidoyer au Canada

42

Le président du  bloc d’intervention populaire et pacifique pour la réunification entière du Mali (Biprem Fasoko) se trouve depuis  quelques mois  au Canada à fin de trouver un financement qui va servir à la construction de 52 fontaines d’eau en faveur des populations démunies du Mali.

En  respect à sa mission pour la justice sociale, la promotion  de la démocratie et l’amélioration des conditions de vie des populations maliennes les plus démunies, le BIPREM est en pèlerinage  au Canada pour  présenter et défendre  son projet de réalisation de 52 fontaines d’eau au Mali en faveur des populations démunies.  Selon le président du Biprem, Lacine Diawara, citoyen malien et canadien, ce projet humanitaire  va inéluctablement contribuer à la réduction de la pénurie d’eau potable au Mali et promouvoir un développement environnemental utile à la lutte contre le changement climatique. D’autre part, il s’agit d’un  projet  générateur d’emplois tant au niveau des installations des Fontaines d’eau potable qu’à celui de leurs entretiens nous explique M. Diawara. Pour qui l’espoir  demeure quant on sait que  dans cette quête de financement, Lacine Diawara bénéficie d’importantes lettres de soutien dont celles du  député canadien, Pablo Rodriguez et d’une doyenne infirmière, Sœur Pierrette Pelletier qui a travaillé au Mali pendant de longues années. Soulignons que l’association à but non lucratif, le BIPREM Fasoko est dirigée par un bureau majoritairement constitué d’hommes et de femmes de média.  Et elle a à son compte de nombreuses actions citoyennes dont la donation de 25,460 livres aux élèves et étudiants du Mali en mars 2010 estimé à 218 millions de Fcfa.

Khadydiatou SANOGO

 


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here