Afo-Mali : Réclame le règlement sans délai de ces factures au Ministère de l’économie

32

Les fournisseurs et les operateurs économiques du Mali réclament au Ministère de l’Economie et des finances une dette d’un peu plus de 3 milliards de F Cfa contractée entre la période 1995-2012. Pour cela, ils étaient devant la presse le samedi 29 octobre dernier.

Ladite conférence a été animée par Mme Oumou N’Diaye, Présidente de l’Association des fournisseurs et operateurs économiques du Mali (Afo-Mali), elle était accompagnée par ses collègues venus nombreux pour la circonstance. Il ressort de leur exposé que suite à l’appui de la Banque mondiale d’environs 200 milliards de F Cfa, accorder à l’Etat malien pour l’apurement de sa dette intérieure, que le Gouvernement avait affiché la bonne volonté de payer ses créanciers de 1995-2012. Selon eux, les Ministres qui ce sont succédés à la tête du département ont prouvé leur bonne volonté en payant ces dettes.

Pour cela, la correspondance N 01245 MEF-SG à la date du 10 mars 2016 a été adresser au Directeur national du Trésor et de la comptabilité publique en lui ordonnant le prélèvement sur le dépôt constitué pour l’apurement de la dette intérieure. Cependant, dans un premier temps, le Dr. Boubou Cissé s’était engagé à poursuivre la voie de ces prédécesseurs. Et d’ordonner plus tard l’arrêt du décaissement sans explication. Pour les fournisseurs et les operateurs économiques, le Ministre n’est pas impartialité entre les créanciers maliens et les étrangers.

Enfin, dans leur mémorandum, ils refusent le retranchement de 40% décidé sans leur consentement ; refusent que le Ministre Boubou Cissé change les critères fixées au départ dont une première vague a été réglée ; demandent au Ministre de rester sur la base des thermes de références fixés par le gouvernement et les partenaires financiers ; refusent que le Ministre modifie la liste de paiement des projets et des EPA ; demandent au Ministre de leur associer à la commission ; demandent au Ministre de mettre tout en œuvre pour régler définitivement leurs factures dans un délai de 45 jours à compter ce lundi 31 Octobre et enfin refusent de retrancher les impôts sur leurs factures.

Seydou Karamoko KONE

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here