Traque des malfrats : Plus de 192 interpellations en une semaine

39

L’insécurité à Bamako et environs est un problème préoccupant pour la population de la capitale. Les autorités en charge de la sécurité ont décidé d’agir.

 Des opérations de démantèlement des réseaux des malfrats à travers Bamako et ses environs, en cours depuis quelques jours, ont permis l’interpellation, par les forces de sécurité, de 192 individus.

Après les récentes attaques à main armée qui ont fait des morts et des blessés et des dégâts matériels, les forces de sécurité passent à l’offensive contre les malfrats. Du 28 octobre 2016 à nos jours, elles ont procédé, à Bamako et environs, à l’interpellation de 192 personnes et fait échouer des braquages.

Au Banconi, un individu a été interpellé par les policiers du 6e arrondissement en possession d’un pistolet Beretta vendredi dernier. Il a été conduit au commissariat dudit arrondissement avec son complice  au domicile duquel deux motos “Jakarta” volées ont été retrouvées.

Le 10e arrondissement a, lui aussi, procédé à l’arrestation de deux individus à Sénou avec une arme Beretta et 12 cartouches. L’arme est la propriété d’un officier supérieur détaché à la présidence. Il ressort de l’enquête préliminaire que c’est la fille de ce dernier qui a remis l’arme à son petit ami. Sayon Coulibaly, à son tour, l’avait confiée à Tiéblen Diarra.

La Brigade anti-criminalité de son côté a interpellé lors de ses investigations trois personnes. Elles avaient en leur possession une arme Beretta 92 FS et cinq motos “Jakarta”, fruits de braquages. Elles ont été mises à la disposition du 6e arrondissement.

Suite à une descente du PIGN en Commune V, cinq bars suspects ont été fouillés, 53 personnes ont été interpellées et conduites à la Brigade de Faladié pour des investigations.

Une autre opération des Forces spéciales (Forsat) dans le bar Rougeaud à Sogoniko a abouti à l’interpellation de 60 personnes et la saisie de douze motos volées.

A Daoudabougou, 42 personnes ont été interpellées et confiées au 10e arrondissement. Une descente à Torokorobougou au bord du fleuve s’est soldée par l’arrestation de trois individus suspects.

A Sénou-Plateau, la brigade territoriale de Faladié a procédé à l’interpellation de 28 personnes samedi dernier. A Niamakoro, un vol à main armée a échoué grâce à l’intervention des forces de police.

Ces interpellations démontrent l’engagement et la détermination des forces de sécurité à offrir aux populations de la capitale et ses environs un cadre de vie plus sécurisé. Pour l’atteinte de cet objectif, le concours de tous est sollicité.

Y.C.


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here