Divorce politique : Et Boubeye claqua encore la porte de l’ADEMA !

100

On l’annonçait dans notre dernière parution, c’est devenu effectif : les députés de l’ASMA quittent le groupe parlementaire qu’il avait fondé avec l’Adema  il y a un an et rendent du coup caducs les déclarations fracassantes de Soumeylou Boubèye Maiga,  à la Maison des ainés, lors de la conférence nationale des abeilles.

Ce fut le premier scoop de la plénière consacrée, lundi dernier, au renouvellement des instances dirigeantes de l’Assemblée nationale (bureaux  et commissions parlementaires). Le groupe parlementaire Adema/ASMA-CFP a en effet volé en éclats suite au départ des 4 députés du parti de Boubeye Maiga et leur choix de  retourner à la case de départ, l’APM.

De fortes divergences politiques  ont opposé les deux alliés membres de la CMP, par rapport à l’orientation que devait avoir le regroupement pour les échéances électorales  notamment la réélection d’IBK, peut-on lire dans une missive envoyée par des démissionnaires pour motiver leur démarche. Un motif rejeté par les parlementaires de l’Adema qui jurent en mettant le doigt au feu que le différend porte sur la présidence de la commission ‘’Développement rural’ et qu’il n’a jamais été question d’élection présidentielle 2018 lors des négociations de partage des postes. Il est loisible de comprendre, dans tous les cas, que les abeilles pourraient ne pas adopter la même posture suiviste qu’en 2007 ayant occasionné des tribulations dans leurs

Quant au processus de fusion annoncé par Boubeye Maiga, lors de la Conférence nationale des Abeilles – en prenant notamment l’opinion à témoin sur sa volonté de retourner à la famille d’origine du fait – , il semble de plus en plus évident que ledit projet est relégué aux calendes par le regain de vigueur de l’Asma depuis la nomination de son président comme Secrétaire General de la Présidence.

C’est d’ailleurs ce qui explique que ses quatre élus parlementaires n’aient qu’un seul point de chute. Celui d’où ils sont venus il y a une année à savoir le groupe Alliance pour le Mali (APM).

L’ADP-Mali ayant créé une tendance d’opposition avec le SADI, les élus de l’ASMA ne peuvent que ramer dans le bain de la majorité. Il est clair que ceux qui voyaient Boubèye plausible porte-étendard des Abeilles ont encore raté la mise. Peut-être en 2023 qui sait ?

 

Drissa KEITA


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here