Koulouba à contre-courant de la loi électorale

9

Pour marquer son engagement pour la cause du genre et sa promotion, Ibrahim Boubacar KEÏTA continue de multiplier les gestes. En plus d’avoir diligenté l’adoption des textes afférents à la représentativité administrative et politique de femmes, il vient de se signaler par une grande générosité à leur égard. Trois cent millions de francs CFA. C’est la somme que le chef de l’Etat a annoncé comme contribution aux candidatures féminines, dans le cadre des communales dont les amarres ont été larguées en fin de semaine avec l’ouverture de la campagne électorale. Les observateurs n’ont eu besoin de calculette pour répartir la manne entre les candidates, qui empocheront chacune la somme de 80 000 francs CFA. Si maigre soit elle, le geste est d’une portée significative parce qu’il consacre pour le moins les traits de cette démocratie censitaire que les députés ont tenté de circonscrire dans la loi à coups d’amendements. Avec notamment une tentative de gommer tout ce qui peut travestir la bataille et lui donner les allures d’un bras-de-fer financier. Et le geste du premier responsable de la Nation de rappeler que l’argent est bel et bien le nerf de la guerre électorale par-delà les lois et mesures administratives.

La Rédaction

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here